Lorraine : Un chauffard ivre et sans permis poursuivi par la police et les gendarmes sur plus de 80 km


Illustration Actu17 ©

Le chauffard avait la ferme intention de se soustraire aux autorités. Gendarmes et policiers ont uni leurs forces pour l’interpeller au terme d’une course-poursuite à hauts risques.

La nuit de jeudi à vendredi a été particulièrement mouvementée entre les Vosges et la Meurthe-et-Moselle. Une folle course-poursuite de plus de 80 km a débuté lorsqu’un automobiliste a refusé d’obtempérer aux injonctions des gendarmes, à Arches (Vosges).

Parti des Vosges, il se retrouve en Meurthe-et-Moselle

Pris en chasse, le chauffard a préféré prendre tous les risques pour ne pas se faire contrôler. Gyrophares allumés et sirène hurlante, les gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) de Remiremont ont tenté de l’intercepter, tout en annonçant sa progression à la radio.

L’homme a poursuivi sa route à toute vitesse, prenant la direction de la Meurthe-et-Moselle. Les gendarmes locaux ont aussitôt été prévenus et les PSIG de Toul et Nancy ont pris le fuyard en chasse à leur tour.

La police intervient

Avisée alors que le chauffard bifurquait vers le quartier du Haut-du-Lièvre, à Nancy, les policiers se sont joints à la course-poursuite. En fuite dans le secteur du centre pénitentiaire, il a finalement abandonné sa voiture au niveau de la rue Laurent-Bonnevay, relate L’Est Républicain.


Les fonctionnaires de la Brigade anticriminalité (BAC) de Nancy l’ont repéré et pris en chasse à pied. La rapidité des policiers leur a permis de le rattraper au sprint et de l’interpeller. Ils l’ont ensuite remis aux gendarmes en charge de la procédure pour le refus d’obtempérer initial.

Plusieurs mandats de recherche à son encontre

Le chauffard conduisait en état d’ivresse, n’était pas titulaire du permis de conduire et faisait l’objet de plusieurs mandats de recherche pour des vols par effraction. Il a été placé en garde à vue.