Lot-et-Garonne : Le canular de 2 enfants provoque l’intervention de 25 gendarmes


Illustration. (Shutterstock)

Deux garçons de 13 ans ont simulé un drame familial sanglant en téléphonant à une infirmière d’un centre hospitalier du Lot-et-Garonne. Cette dernière a relayé l’appel qui a été pris très au sérieux par la gendarmerie.


Leur canular risque de leur coûter cher. À l’aide d’un téléphone flambant neuf qu’ils venaient de recevoir à Noël, deux enfants de 13 ans ont eu l’idée d’appeler une employée du centre hospitalier départemental de La Candélie, et de simuler un crime.

L’appelant a affirmé qu’il venait de tuer sa conjointe et qu’il allait maintenant s’en prendre à ses enfants. Les cris entendus en fond sonore ont fini de convaincre l’infirmière qu’un drame était en train de se nouer, relate Sud Ouest.

25 gendarmes déployés

Celle-ci a alors immédiatement alerté la gendarmerie, qui a déclenché une vaste opération, vu la crédibilité de l’appel relayé par une professionnelle de santé.

C’est ainsi que de nombreux véhicules toutes sirènes hurlantes et 25 gendarmes ont été envoyés sur les lieux du possible meurtre. Mais sur place, les militaires n’ont rien trouvé.


Les deux suspects identifiés

Une enquête a été ouverte et les gendarmes sont finalement remontés à l’origine de l’appel et ont localisé son auteur. Vers 19h45, ils se sont présentés à Saint-Hilaire-de-Lusignan.

Les gendarmes y ont trouvé les deux garçons de 13 ans à l’origine du canular qui n’a fait rire personne à part eux. Le téléphone reçu à Noël a été saisi par les militaires. Ils s’exposent à une peine de 6 mois de prison et 7 500 euros d’amende.