Lyon : Dans le tram avec son bébé, il demande à un homme d’arrêter de fumer et reçoit des coups

Un homme a été violemment frappé après avoir demandé à un passager de ne pas fumer dans le tram. (captures écran/DR)

Un homme qui se trouvait avec sa compagne et son bébé en poussette a été violemment agressé dans un tramway de Lyon, alors qu’il demandait à un autre passager de ne pas fumer dans le wagon. La scène a été filmée et les images publiées sur les réseaux sociaux.

La demande légitime de ce père de famille n’a pas plu à cet homme qui a décidé d’en venir aux mains. Une vidéo amateur a été diffusée ce dimanche midi sur Twitter. Elle dure une quarantaine de secondes et se déroule dans un tramway lyonnais sans que l’on sache quand, pour l’heure.

Au premier plan, une mère de famille avec son bébé dans une poussette. Derrière elle, son compagnon vient de demander à un passager d’arrêter de fumer dans le tramway. Mais ce dernier ne semble pas d’accord et s’énerve rapidement. « Tu m’as manqué de respect ? Pardon ? », lâche le père de famille. « On se calme ! », réagit une femme se trouvant un peu plus loin, sous les yeux des autres voyageurs qui observent le différend sur le point de dégénérer. « J’ai un gamin qui a moins de deux mois s’il vous plaît », tente la mère de famille, en vain.

« Wallah je te nique ta mère ! »

L’homme à qui l’on reproche de fumer garde le poing fermé comme il est possible de le voir sur cette vidéo diffusée par un compte de soutien à Éric Zemmour. « Tu mets pas ta main comme ça d’accord ? », lance-t-il. « Tu fumes pas dans le métro ! », insiste le père, avant de recevoir un violent coup de poing au visage. La victime tente de repousser son agresseur et de se défendre, mais reçoit d’autres coups. D’autres passagers finissent par intervenir. « J’ai ma fille là ! », crie le père de famille, désespéré. « Je te nique ta mère, wallah je te nique ta mère ! », répond l’agresseur qui montre son intention d’en découdre.

A ce stade, on ne sait pas si le père de famille a été blessé et s’il a déposé plainte suite à ces faits.