Lyon : Oubliée par le personnel, une femme accouche seule à la maternité


Illustration. (shutterstock)

Une jeune femme de 30 ans a été contrainte d’accoucher seule à la maternité de l’hôpital Saint Joseph Saint Luc, à Lyon (Rhône). Le personnel l’avait complètement oubliée.

Coline se souviendra longtemps de la naissance de son deuxième enfant. La jeune femme s’est présentée à l’hôpital Saint Joseph Saint Luc de Lyon le 7 juin dernier, tôt le matin. Elle a d’abord été installée en salle d’accouchement après avoir subi un premier examen raconte Le Progrès. Il était alors 06h30, l’heure de la relève du personnel entre l’équipe de jour et celle de nuit.

« Je me disais jusqu’au bout qu’on n’allait pas me laisser comme ça »

Vers 7 heures, alors que les contractions devenaient de plus en plus fortes, Coline s’est aperçue qu’elle n’avait aucune sonnette à sa disposition près de son lit, pour prévenir le personnel de l’hôpital. Sans aucune autre possibilité, la jeune femme s’est mise à hurler « Mon bébé arrive ! », espérant que quelqu’un l’entende. Ce qui ne fut pas le cas.

Dans le même temps, le personnel a invité le mari de Coline à patienter en salle d’attente pendant que le péridurale était mise en place. « Je me disais jusqu’au bout qu’on n’allait pas me laisser comme ça », raconte la jeune femme au quotidien. Elle a pourtant été dans l’obligation d’accoucher seule à 07h28.

La jeune maman a ensuite trouvé la force de se lever avec son bébé dans les bras pour trouver du personnel, alors même qu’elle était toujours reliée à son enfant par le cordon ombilicale.


« Les équipes soignantes ne sont pas insensibles à ce qu’il s’est passé »

Coline et son enfant se portent bien. La direction du centre hospitalier s’est dite désolée et a annoncé qu’une analyse qualité était en cours afin de déterminer ce qu’il s’était exactement passé, alors que la maternité a vu 2300 bébés naître dans ses murs l’an passé. « Les équipes soignantes ne sont pas insensibles à ce qu’il s’est passé », a indiqué la direction de l’hôpital.