Lyon : Une prostituée meurt défenestrée lors d’une opération de la police judiciaire


Le drame s'est déroulé ce mardi, dans la rue Saint-Maximin à Lyon. (photo Google)

Le drame a eu lieu lorsque les enquêteurs ont investi un immeuble et qu’ils ont frappé à la porte de la prostituée, dans le cadre d’une enquête sur un réseau de proxénétisme.

La Direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon (Rhône) a lancé une opération, ce mardi, visant à interpeller plusieurs individus soupçonnés d’avoir pris part à un réseau de proxénétisme.

Une partie de ce dispositif s’est déployé à hauteur d’un immeuble situé rue Saint-Maximin, dans le 3ème arrondissement de Lyon. Les policiers ont frappé à la porte d’une prostituée ciblée dans cette enquête, pour pouvoir l’auditionner.

Elle chute par la fenêtre et meurt

La femme a refusé de leur ouvrir, et soudain, elle est tombée par la fenêtre du 3ème étage. Les policiers ont alors enfoncé la porte de l’appartement et ont découvert la présence d’un homme, interpellé immédiatement.

Dans le même temps, les pompiers et le SAMU sont intervenus en urgence et les premiers secours ont été prodigués à la victime, en vain. Ils ne sont pas parvenus à la réanimer.


Tentative de fuite, meurtre ou suicide ?

Les enquêteurs agissaient dans le cadre d’une enquête pour du proxénétisme « hôtelier », et soupçonnent un propriétaire immobilier assez aisé d’avoir loué plusieurs appartements pour des prostituées, d’origine brésilienne pour la plupart, relate Le Progrès. Cinq suspects ont d’ailleurs été interpellés et placés en garde à vue dans cette enquête.

Désormais, un volet criminel s’est ouvert à la suite de ce drame. Les investigations ont été confiées à la Brigade criminelle de la Sûreté départementale du Rhône. Les enquêteurs devront déterminer si l’homme qui était présent dans le logement lors de la chute de la prostituée était un client ou un complice du proxénète, et s’il s’agit d’une tentative de fuite, d’un suicide ou d’un meurtre.