Mali : Annoncé mort par Florence Parly, le djihadiste Amadou Koufa réapparaît dans une vidéo et dément avoir été tué.

Amadou Koufa est réapparu dans une vidéo ce jeudi et dément sa mort. (capture écran vidéo)

Dans une vidéo diffusée par France 24, le djihadiste Amadou Koufa dément sa mort qui avait été annoncée le 23 novembre dernier par les autorités maliennes et françaises.


Le djihadiste Amadou Koufa chef de la composante peul du groupe JNIM, affiliée à Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) réapparait dans une vidéo que s’est procurée France 24.

Durant une vingtaine de minutes, l’homme est interrogé en arabe et en anglais par deux personnes et dément sa mort, s’étonnant que l’information ait été reprise aussi vite par les médias occidentaux.

Amadou Koufa évoque également l’annonce de Florence Parly précise le journaliste Wassim Nasr, spécialiste du terrorisme islamiste. Une précision qui permet de considérer que la vidéo est authentique, même si la France ne l’a pour l’heure pas confirmée.

600 djihadistes tués au Sahel depuis 2015

Le 23 novembre, Florence Parly, la ministre des Armées, avait salué « une action d’ampleur, complexe et audacieuse », qui avait « permis de neutraliser un important détachement terroriste », dont « probablement » Amadou Koufa.

Ce mercredi, la ministre a annoncé que l’armée française avait « neutralisé » plus de 600 djihadistes au Sahel depuis 2015, dont un tiers en 2018. « En 2018, nous avons remporté d’importants succès : nous avons neutralisé de nombreux chefs terroristes et plus de deux cents combattants » a-t-elle expliqué.