Manifestation du 14-juillet à Paris : des gendarmes agressés, l’un a été violemment frappé


Plusieurs gendarmes ont été agressés place de la Bastille. (capture écran vidéo @AnthonyDepe)

Plusieurs milliers de personnes participent ce mardi après-midi à une manifestation entre la place de la République et la place de la Bastille à Paris. Des incidents ont éclaté et des gendarmes ont été violemment agressés par la foule.

La manifestation a été organisée par des syndicats du personnel soignant ce 14 juillet, qui entendent protester contre le Ségur de la santé. Ils ont été rejoints par des Gilets jaunes. Le cortège s’est élancé peu après 14 heures de la place de la République.

De nombreuses pancartes réclament une augmentation salariale de 300 euros, et non de 183 euros comme annoncé hier par le gouvernement dans le cadre du Ségur de la Santé. Un plan de revalorisation salariale qui n’a pas été signé par toutes les organisations syndicales.

Peu avant d’arriver place de la Bastille, des incidents ont éclaté et les forces de l’ordre ont fait usage de moyens lacrymogènes.

Des gendarmes pris à partie par la foule

Peu après, des gendarmes mobiles ont été violemment pris à partie par des manifestants. Certains étaient entièrement habillés en noir.

Deux des militaires sont tombés au sol et l’un a été frappé alors qu’il était à terre, comme le montrent les images de plusieurs journalistes. Les gendarmes ont ensuite continué à reculer avant d’être défendus par leurs collègues.

La préfecture de police n’a pour l’heure pas précisé si il y avait des blessés ou des interpellés. Le cortège se trouvait peu avant 16 heures à son point d’arrivée, place de la Bastille.