Mantes-la-Jolie : Les policiers attaqués par plusieurs dizaines d’individus dans un guet-apens


Les policiers ont été attaqués dans un guet-apens la nuit dernière, dans la cité du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie. (captures écran vidéo Snapchat)

Les policiers ont été violemment attaqués par des dizaines d’individus ce jeudi soir dans la cité du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Il s’agit d’un nouveau cas de guet-apens visant les forces de l’ordre. Un policier a été blessé.

Soirée de violences à l’encontre des policiers dans les Yvelines. Vers 22h30, la police a appris qu’un véhicule avait été incendié au milieu de la cité du Val Fourré. Les policiers de la BAC se sont rendus sur place afin de s’assurer que le feu ne se propage pas à d’autres véhicules ou à des logements.

Dès leur arrivée, les forces de l’ordre ont été attaquées par une quarantaine d’agresseurs qui étaient cachés dans l’obscurité et qui leur ont jeté des projectiles, notamment des pierres, leur tirant dessus avec des mortiers d’artifice. Un véritable guet-apens.

Pris au piège, les fonctionnaires ont alors demandé des renforts et six autres véhicules de police sont arrivés rapidement sur place, notamment ceux de la Brigade spécialisée de terrain (BST).

Une centaine d’assaillants et de nombreux projectiles

De violents incidents ont ensuite éclaté. Les policiers ont alors fait face à une centaine d’assaillants qui ont utilisé des mortiers à de multiples reprises, ainsi que des projectiles divers comme des pierres ou des bouteilles en verre selon une source policière.


Les forces de l’ordre ont riposté par des moyens lacrymogènes en utilisant environ 70 grenades. Ils ont également fait usage de leurs lanceurs de balles de défense (LBD 40) près de 50 fois selon cette même source. Le calme n’est revenu que vers 23h30.

Un policier de la BST a été blessé à la cuisse par un tir de mortier et une voiture de police a été dégradée. Plusieurs vidéos amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux, notamment sur Snapchat.

Incidents à l’hôpital, une infirmière poursuivie pour outrage

Plus tard dans la soirée, vers minuit, deux individus se sont présentés au centre hospitalier François Quesnay, affirmant avoir été blessés par des tirs de LBD. L’un était touché à un œil, un second au niveau des testicules.

Les policiers ont été appelés peu après suite à des incidents dans l’hôpital causés par une dizaine d’individus, et sont intervenus pour rétablir le calme. Aucun personnel soignant n’a toutefois souhaité déposer plainte.

Néanmoins, des policiers ont relevé le comportement d’une infirmière qui a tenu des propos agressifs envers eux. Cette dernière fait désormais l’objet de poursuites par le parquet, pour des faits d’outrage.


Des tirs de mortiers sur le commissariat des Mureaux

Peu avant le guet-apens visant des policiers dans la cité du Val Fourré, des individus ont tiré avec des mortiers d’artifice sur le commissariat de la commune des Mureaux, vers 21h30. Les auteurs ont pris la fuite et personne n’a été blessé.

Les policiers de la BAC attaqués à Trappes

Autre attaque visant les policiers dans les Yvelines hier soir, à Trappes. Alors qu’ils passaient dans la rue Jean Macé, les policiers de la BAC ont été violemment pris à partie par une quinzaine d’individus qui les ont caillassés.

Les fonctionnaires ont riposté avec des grenades lacrymogènes. Aucun des agresseurs n’a pu être interpellé.