Marne : Il poignarde à mort sa compagne et se suicide en percutant un poids-lourd

Illustration. (Mourad Allili/Maxppp)

Un homme de 47 ans aurait poignardé à mort sa compagne de 43 ans à Sommepy-Tahure (Marne) au domicile familial, avant d’appeler l’un de ses trois enfants et de se suicider en fonçant sur un poids-lourd qui arrivait en sens inverse.

Il s’agirait d’un nouveau féminicide, le 109ème depuis le début de l’année en France d’après le collectif #NousToutes. Le corps sans vie d’une femme de 43 ans a été retrouvé à son domicile de Sommepy-Tahure ce mardi soir. La gendarmerie a été alertée vers 20 heures « par les pompiers d’un probable féminicide survenu au domicile conjugal », précise le parque de Châlons-en-Champagne dans un communiqué. La quadragénaire a été tuée à coups de couteau « portés au buste et à la gorge ». L’arme du crime, un couteau de cuisine d’une lame de 15 cm « couverte de sang jusqu’à la garde », a été retrouvé sur place par les gendarmes. « Aucune trace de lutte ou de désordre n’a été constatée sur les lieux », indique-t-on.

Selon les premiers éléments, la défunte aurait annoncé à son conjoint sa décision de mettre fin à leur relation, au mois de novembre dernier. « Aucun des deux n’était connu des services de police ou de la justice et aucune violence antérieure n’avait été signalée », souligne le parquet.

Il aurait appelé l’un de ses enfants pour lui annoncer sa volonté de se suicider

Le suspect de 47 ans aurait contacté l’un de ses enfants par téléphone vers 19h15, alors qu’il était au volant, en lui annonçant qu’il avait « donné un coup de couteau à sa mère et ne pas vouloir aller en prison », faisant part dans le même temps de « son intention d’en finir ». L’homme a ensuite percuté délibérément un poids-lourd qui arrivait sur la voie de gauche, en sens inverse. Il est décédé dans la violente collision.

Le conducteur du poids-lourd a été légèrement blessé, il est sous le choc. Le couple avait trois enfants âgés de 16 à 21 ans. Ces derniers, qui n’habitaient plus au domicile familial, ont fait l’objet d’une prise en charge psychologique. Les deux corps seront autopsiés ce mercredi. Une enquête pour « meurtre aggravé » a été ouverte dans ce dossier.