Marne : Un agriculteur ouvre le feu sur un voleur de carburant et le blesse grièvement


Illustration Actu17 ©

L’agriculteur auteur du coup de feu a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Les faits ont eu lieu dans une exploitation agricole d’Ambrières (Marne) dans la nuit du 31 janvier au 1er février. Un agriculteur a surpris plusieurs individus « susceptibles d’appartenir à la communauté des gens du voyage » qui étaient en train de voler du carburant, a déclaré le procureur de la République de Reims.

L’homme a ouvert le feu sur les voleurs et a blessé grièvement l’un d’entre eux, âgé de 19 ans. Il est était entre la vie et la mort ce dimanche, relate Sud Ouest.

Il intervient armé, avec son frère

L’agriculteur a été alerté par une alarme anti-intrusion silencieuse et a avisé les gendarmes. Lui et son frère, tous deux armés de fusils de chasse chargés à la chevrotine, se sont rapidement rendus sur les lieux.

L’exploitant agricole a « tiré à deux reprises en l’air pour faire fuir les voleurs, et une fois en direction de l’un d’eux, l’atteignant notamment à l’intestin grêle et au colon« , a précisé le procureur de la République.


Il nie toute intention d’homicide

Les gendarmes sont arrivés à leur tour et ont procédé à l’interpellation du tireur, âgé de 46 ans et sans antécédent judiciaire, qui n’a pas opposé de résistance. Lors de sa garde à vue, il a affirmé qu’il n’avait aucune intention d’homicide, relate France 3.

L’agriculteur a ajouté « qu’il avait été pris de panique, et que cet épisode faisait suite à de nombreuses plaintes pour des vols de carburant multiples dont il avait été victime, depuis plusieurs années, et encore plusieurs fois au cours du mois écoulé« , a indiqué le magistrat.

Mis en examen et écroué

Une information judiciaire a été ouverte. L’agriculteur a été mis en examen pour « tentative d’homicide volontaire » et incarcéré en l’attente de son procès. Le jeune homme de 19 ans est quant à lui poursuivi pour « vol en réunion ». Les investigations, sous la direction d’un juge d’instruction, ont été confiées à la section de recherches de la gendarmerie de Reims.

Dans un communiqué, la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) de la Marne qualifie l’agriculteur d’« homme serviable, engagé professionnellement au service des autres », précisant qu’il est le président communal FDSEA à Landricourt et Ambrière depuis 2014.

La fédération affirme qu’« il subit, comme de nombreux agriculteurs, de multiples vols. À chaque fois, il a toujours appelé la Gendarmerie, déposé plainte et fait confiance aux autorités et à la justice ».

« Jean-Louis Leroux a été réveillé dans son sommeil par une alerte. Il n’a pas décidé de faire la justice lui-même mais simplement essayé de retenir ses agresseurs jusqu’à l’arrivée des gendarmes. C’est malheureusement un drame pour les deux familles. La FDSEA accompagnera au mieux la famille de Jean-Louis Leroux », conclut le communiqué de la fédération.