Marseille : 1 million d’euros d’avoirs criminels et 2,5 millions d’euros de drogue saisis, la police porte un coup dur aux trafics


Illustration. (photographie Gendarmerie Nationale)

Coup sur coup la semaine dernière, les enquêteurs de la Police Judiciaire d’un côté, et ceux de la Sûreté Départementale de l’autre, ont frappé fort les trafiquants de drogue à Marseille.

La première affaire, dont le point d’orgue a eu lieu la semaine dernière, a débuté il y a 18 mois. Au terme d’une enquête au long cours, les limiers de la Police Judiciaire, assistés du RAID pour certaines interpellations, ont saisi pour 1 million d’euros d’avoirs criminels.

18 interpellations, dont des membres chevronnés du narcobanditisme

L’antenne marseillaise de l’Office central de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) a agi de concert avec le GIR Paca et la DRPJ de Versailles pour enquêter et interpeller 18 personnes (dont une en région parisienne et trois extractions de prison). Les suspects sont âgés de 27 à 51 ans et la plupart déjà connus pour des faits similaires de trafic de stupéfiants.

Tous sont soupçonnés de s’être livrés à un import massif de cocaïne depuis la région parisienne. Ils livraient la drogue, dont la valeur marchande  atteint 60 000 euros le kilo, par dizaines de kilos dans les cités marseillaises notamment. Grossiste, semi-grossistes, revendeurs… Toute la chaîne criminelle a été démantelée.

1 millions d’euro d’avoirs criminels

Les policiers ont saisi un nombre impressionnant d’objets et de véhicules de luxe : Porsche, Mercedes, des sacs et vêtements de luxe ainsi que des montres de plusieurs dizaines de milliers d’euros pièce, relate La Provence. Mais aussi trois armes de poing, un fusil d’assaut, des téléphones chiffrés et des brouilleurs d’ondes pour mettre en échec les techniques de surveillance policières.


Au final, 9 suspects ont été mis en examen dont 7 écroués et 2 laissés libres sous contrôle judiciaire.

75 000 € de chiffre d’affaire quotidien

La seconde affaire de grande ampleur qui a émergé la semaine dernière est à l’initiative des policiers de la Sûreté Départementale (SD). Ces enquêteurs de la Sécurité Publique des Bouches-du-Rhône ont porté un important coup d’estoc aux trafiquants de la cité des Oliviers dans le 13ème arrondissement de Marseille.

Dire que le point de deal était lucratif est un euphémisme : il générait 50 000 euros de chiffre d’affaire chaque jour de la semaine et jusqu’à 75 000 euros quotidiennement le weekend…

12 interpellations et 2,5 millions d’euros de drogue

Il s’agit « d’une des plus belles affaires de trafic de stups réalisées par les policiers marseillais » affirme le quotidien régional. 200 kilos de cannabis, 9 kilos de cocaïne et 3 kilos d’héroïne ont été saisis. Le tout représente une valeur marchande de 2,5 millions d’euros. Six des douze suspects ont été mis en examen et écroués.