Marseille : 3 faux policiers tentent de braquer la voiture… d’un policier en civil.


Illustration Actu17 ©

Les braqueurs ont voulu se faire passer pour la BAC. Manque de chance pour eux, il s’agissait du service du policier braqué.

Ce mercredi vers 3h30, un policier de la brigade anticriminalité (BAC) de Marseille rentrait chez lui au volant de sa BMW, lorsqu’il a été intercepté par trois individus. À bord d’une voiture avec un gyrophare bleu sur le toit, ils lui ont fait signe de s’arrêter sur le bas-côté. Le policier en civil s’est exécuté.

« La BAC, c’est moi. »

Les trois hommes se sont présentés comme des agents de la BAC, rapporte 20 minutes. Ayant flairé le piège, le fonctionnaire a répliqué par un anthologique : « La BAC, c’est moi » et a braqué son arme de service sur les faux-policiers. Surpris et apeurés, les agresseurs ont pris la fuite en direction de l’autoroute A7.

Course-poursuite

Le fonctionnaire de police a pris en chasse les malfaiteurs tout en alertant ses collègues et en annonçant leur progression. Ils ont finalement été interceptés par une patrouille de la brigade canine, relate 20 minutes. Les malfaiteurs ont déclaré spontanément… être poursuivis par un homme armé ! Mais l’alerte avait été donnée à toutes les patrouilles. Les malfaiteurs ont été immédiatement interpellés et placés en garde à vue.

Le DDSP salue la réaction du policier

Les trois agresseurs, très défavorablement connus des services de police, sont âgés de 19, 25 et 29 ans. À leur palmarès notamment : violences, recel de produits stupéfiants ou encore ports d’armes prohibés. Ils ont maladroitement expliqué avoir « fait ça pour rire ». La justice appréciera.


Le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône a salué la réaction du policier de la BAC : « Pris dans un guet-apens, le policier a fait preuve d’un incroyable sang-froid et de professionnalisme » a-t-il déclaré.