Marseille : Des individus attaquent les policiers pour libérer un dealer, un agent sérieusement blessé


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Un policier a été violemment frappé et sérieusement blessé ce lundi après-midi dans la cité du Frais-Vallon à Marseille (13e), par une quinzaine d’individus venus libérer un dealer interpellé peu avant.

L’opération anti-stupéfiants a dégénéré au Frais-Vallon à Marseille ce lundi en début d’après-midi. Les policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST) du 14e arrondissement ont investi cette cité connue pour ses points de deals. Un jeune homme soupçonné d’être un trafiquant de drogue a fait l’objet d’un contrôle avant d’être interpellé : il avait dans sa sacoche une importante somme d’argent.

Alors que les forces de l’ordre étaient en train d’inspecter les lieux et notamment les parties communes des immeubles à proximité, à la recherche de drogue qui aurait été dissimulée, une quinzaine d’individus les ont attaqués avec la ferme intention de libérer le suspect venant d’être arrêté.

L’un des fonctionnaires a été frappé et a reçu un violent coup au niveau de la tête, avec un objet contondant. Il s’agirait d’un bâton. L’interpellé qui était menotté a profité de l’agression pour prendre la fuite. Les auteurs se sont emparés de sa sacoche remplie d’argent et ont disparu.

7 jours d’ITT et des points de suture

Le policier sérieusement blessé a été transporté à l’hôpital et s’est fait poser une dizaine de points de suture. Son pronostic vital n’est pas engagé. 7 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) lui ont été attribués à ce stade. Une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs de cette agression et retrouver le suspect qui avait été interpellé.

« Il faisait son travail dans les cités. Il interpellait un dealer. Il a été pris à partie par 15 individus pour le libérer », déplore Rudy Manna, secrétaire départemental des Bouches-du-Rhône du syndicat Alliance Police Nationale, sur Twitter, confirmant que l’agent a été « assez grièvement blessé à la tête par un coup de bâton ».