Marseille : Deux dealers interpellés, 9 kilos de cannabis, de la cocaïne et une Kalachnikov saisis


Les policiers ont saisi une Kalachnikov et plusieurs kilos de drogue.

Après avoir repéré deux dealers en pleine transaction dans une cité de Marseille, les policiers les ont interpellés et ont saisi plusieurs kilos de drogue ainsi qu’un fusil d’assaut de type Kalachnikov. Les deux hommes ont été placés en garde à vue.


La lutte contre les trafics de stupéfiants se poursuit. Deux hommes ont été interpellés à Marseille ce dimanche après-midi vers 17h30. Un dispositif de surveillance avait été mis en place par les policiers des Brigades spécialisées de terrain (BST) des 14 et 15e arrondissement de Marseille, avec l’assistance de leurs collègues du Groupe de sécurité de proximité (GSP) Nord, et de la BAC.

Leur objectif ? Un important point de deal à proximité de la cité de la Castellane, avenue Yves-Giraud (16e). Au cours de leur surveillance, ils ont aperçu deux suspects. Ces derniers ont vendu de la drogue à plusieurs personnes. Les forces de l’ordre ont été repérées au moment de leur intervention et les deux dealers ont pris la fuite avec deux gros sacs.

Les policiers les ont suivis, jusque dans un immeuble. Les fuyards se sont réfugiés dans un appartement. Ils ont d’abord refusé d’ouvrir. Le périmètre a été sécurisé avec l’aide d’une compagnie de CRS. Une colonne d’assaut a dans le même temps été formée pour cette intervention. Peu après, les deux suspects ont finalement accepté d’ouvrir la porte. Âgés de 24 et 29 ans, ils ont été interpellés et placés en garde à vue.

Une Kalachnikov et une trentaine de cartouches

Une perquisition a été réalisée dans cet appartement. Les policiers ont découvert une malle contenant un fusil d’assaut de type Kalachnikov avec deux chargeurs approvisionnés. Il y avait au total 29 cartouches. 8,5 kilos de résine de cannabis ont été saisis, ainsi que 500 grammes d’herbe de cannabis et 168 grammes de cocaïne.


Des feuilles de comptes des transactions réalisées ont également été trouvées, ainsi qu’un médaillon de la police nationale. Une enquête a été ouverte.