Marseille : Il avait caché des caméras dans les toilettes de la pharmacie de sa compagne


Illustration. (Flickr / Tom Hart)

L’homme, âgé de 66 ans, a été repéré sur une plage marseillaise en train de filmer les jeunes femmes en maillot. Les enquêteurs ont fait de surprenantes découvertes par la suite.

Des policiers en patrouille ont repéré un sexagénaire au comportement suspect, durant le mois de juillet au niveau de la calanque de Sormiou à Marseille. Depuis quelques temps, l’homme se positionnait en surplomb de la crique et semblait filmer autre chose que le paysage.

Un contrôle d’identité qui amène à plusieurs découvertes

Une opération de contrôle a été préparée en amont et les policiers sont arrivés dans le dos du suspect pour le surprendre. Ils n’ont pas été déçus de leurs découvertes.

Équipé d’une caméra et d’un smartphone, le sexagénaire était en train de filmer les jeunes filles en maillot de bain sur la crique. « Dans le même temps, il se masturbait » a déclaré le commandant Frédéric Vidal, chef du pôle prévention de la police nationale sur le littoral, au journal La Provence.

Des milliers de photos et de vidéos

L’homme a été interpellé puis placé en garde à vue. Lors de ses auditions, il a nié s’être masturbé. Une perquisition a été menée à son domicile et les enquêteurs ont découvert des milliers de fichiers vidéos et photographiques. Les images de ces femmes immortalisées en petite tenue sur la voie publique étaient enregistrées sur des cartes mémoire et sur 70 CD qui ont été saisis.


Le sexagénaire s’était constitué une impressionnante collection au fil des ans.

Des caméras cachées dans les toilettes

Les enquêteurs sont allés de surprise en surprise. Leurs investigations ont permis de mettre au jour un système élaboré de caméras cachées… dans les toilettes d’une pharmacie. Celle de sa conjointe en l’occurence. Le voyeur pouvait ainsi espionner clientes et employées dans leur intimité.

À l’issue de sa garde à vue, le sexagénaire a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire en attente de son procès.