Marseille : Les policiers en surveillance tombent nez à nez avec un homme armé d’un fusil d’assaut


Illustration. (photo NCY/PhotoPQR/Maxppp)

Quatre individus de 17 à 22 ans ont été interpellés dans les quartiers Nord de Marseille ce dimanche soir. Les policiers ont saisi un fusil à pompe ainsi qu’un fusil d’assaut et une petite quantité de résine de cannabis.

Les trafics de drogue sont souvent liés à ceux des armes. Nouvel exemple ce dimanche après-midi dans le 13e arrondissement de Marseille. Les policiers de la Brigade spécialisée de terrain (BST) étaient en civil et avaient mis en place un discret dispositif de surveillance sur un point de deal, dans le secteur de l’avenue Corot.

Vers 20 heures, après avoir récolté suffisamment d’éléments, les policiers ont décidé d’accéder à l’immeuble où se déroulerait ce trafic de stupéfiants. Ils se sont rendus à la porte d’un appartement qu’ils avaient identifié et sont tombés nez à nez avec trois individus qui en sortaient. L’un d’eux tenait un fusil d’assaut en bandoulière. En un instant, les trois hommes ont compris qu’ils avaient affaire à des policiers.

Celui qui était armé est re-rentré dans l’appartement, avant de fuir par le balcon d’un logement voisin. Ses deux complices de 22 et 17 ans ont été immédiatement interpellés. Les policiers ont interpellé le fuyard peu après. Il est âgé de 19 ans. Une jeune femme de 22 ans qui se trouvait dans l’appartement a également été arrêtée.

Deux fusils et des munitions

C’est ensuite une perquisition qui s’est déroulée dans l’habitation. Les policiers ont saisi 125 grammes de résine de cannabis précise une source proche de l’enquête.

L’appartement voisin où s’était retranché le fuyard a également été perquisitionné. Une porte anti-intrusion avait été installée mais cela n’a pas empêché les forces de l’ordre d’y pénétrer. Un fusil à pompe avec plusieurs cartouches de calibre 12 a été découvert, ainsi qu’un fusil d’assaut Manurhin de calibre .222 Remington, qui avait un chargeur garni.

Les quatre individus ont été placés en garde à vue et la suite des investigations ont été confiées aux policiers de la sûreté départementale. Une enquête pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs a été ouverte.