Marseille : Sans permis de conduire, il refuse le contrôle et manque de percuter un policier


Une barre stop-stick. (Illustration Actu17 ©)

Un drame a été évité de justesse lors d’un contrôle routier effectué à Marseille, dans la nuit de samedi à dimanche.


L’affaire a débuté ce samedi vers 22h30, lors d’un contrôle routier initié par les policiers du Service de nuit départemental (SND) devant le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, situé dans le 4ème arrondissement de Marseille.

Sur place, se trouvaient de nombreux équipages et notamment une patrouille de police-secours avec à son bord le préfet de police Emmanuel Barbe.

Un chauffard prend tous les risques pour s’échapper

Une Renault Twingo noire a été repérée alors qu’elle arrivait sur le point de contrôle à une vitesse relevée de 106 km/h au lieu de 50, d’après une source policière. Le conducteur a refusé d’obtempérer aux injonctions des policiers, il a accéléré et frôlé un fonctionnaire qui s’est écarté de justesse.

L’un de ses collègues a eu le temps de crever les pneus de la voiture avec une herse de type « stop stick », avant que le chauffard ne s’engage sur le boulevard du Maréchal Juin à contresens.


Il abandonne sa voiture et tente de fuir à pied

Le suspect a parcouru quelques centaines de mètres avec deux pneus à plat et plusieurs véhicules de police à ses trousses. Il s’est retrouvé bloqué au niveau de la rue Banon par un camion des éboueurs en plein travail.

Il a abandonné sa voiture et pris la fuite à pied, mais un policier de la brigade anticriminalité (BAC) l’a rapidement interpellé. Ce chauffard, âgé de 19 ans, conduisait sans permis. Le policier qui a manqué de se faire percuter a déposé plainte contre lui.

De nombreux antécédents judiciaires

Défavorablement connu des services de police pour défaut de permis et refus d’obtempérer, ce multirécidiviste était en attente de se faire poser un bracelet électronique dans le cadre d’une décision de justice, selon cette même source. À l’issue de sa garde à vue, il pourrait être déféré ce dimanche.

Ce contrôle routier organisé samedi soir aura permis aux policiers de relever de nombreuses infractions, dont plusieurs non-respects du confinement. Des délits aussi ont été constatés notamment pour infraction à la législation sur les armes et sur les stupéfiants ainsi que deux défauts de permis de conduire.