Marseille : Trois hommes écroués pour le viol d’une jeune fille de 13 ans en pleine rue


Illustration. (photo Obatala-photography/shutterstock)

INFO ACTU17. Trois hommes âgés de 18 à 24 ans ont été interpellés par la police puis placés en détention provisoire. Ils sont accusés d’avoir violé une adolescente de 13 ans à tour de rôle en pleine rue, dans le 13e arrondissement de Marseille.

Le travail d’investigation des enquêteurs de la sûreté départementale a permis l’identification des trois suspects qui sont désormais derrière les barreaux en attente de leur jugement. Dans la nuit du 8 au 9 août dernier vers minuit, une jeune fille de 13 ans regagnait à pied son foyer du 13e arrondissement de Marseille, lorsqu’elle a croisé la route de trois jeunes individus.

Elle leur aurait demandé une cigarette, avant de vivre un horrible calvaire. Constatant que la jeune fille était seule, les trois hommes seraient devenus oppressants puis agressifs avec elle, jusqu’à l’amener de force dans une impasse. Cette dernière a été menacée et violée par ces trois inconnus, à tour de rôle. Les agresseurs auraient ensuite menacé de la tuer si elle venait à alerter la police, avant de la prendre en photo et de l’abandonner décrit une source proche de l’enquête.

Il affirme avoir pris du gaz hilarant et minimise les faits

La jeune fille s’est présentée au commissariat avec son éducatrice pour déposer plainte. Les enquêteurs ont exploité attentivement les images de vidéosurveillance du secteur et ont réalisé une enquête de voisinage qui a permis de récolter de premiers éléments, confirmant les faits. Un premier suspect a été identifié. Cet homme âgé de 18 ans a été interpellé par les policiers de la compagnie départementale d’intervention (CDI) vendredi 13 août. Il a été placé en garde à vue.

Durant ses auditions, le jeune majeur a minimisé les faits. Il aurait également déclaré aux enquêteurs qu’il ne se souvenait plus de qui s’était exactement passé, étant donné qu’il avait pris du gaz hilarant au cours de la nuit. Déféré, il a été écroué et une information judiciaire a été ouverte.

Des traces ADN accablantes

Les deux autres suspects ont été identifiés par la suite puis interpellés ce dimanche par les policiers de la brigade anticriminalité (BAC). Âgés de 19 et 24 ans, ils ont nié les faits. « L’ADN des trois jeunes hommes a été retrouvé sur du sperme, sur les vêtements de la jeune fille notamment », précise cette même source. Les deux hommes ont été incarcérés à leur tour après avoir été présentés à un juge d’instruction.