Marseille : Un chauffeur de car agressé à coups de marteau brise-vitre, des bus et tramway à l’arrêt aujourd’hui


Navette bus Aix-Marseille. Illustration (Wikimedia)

Deux individus ont commis une violente agression ce vendredi vers 14 heures. Ils se trouvaient dans un car RDT13 assurant la liaison entre Aix-en-Provence et Marseille (Bouches-du-Rhône) qui était en train de circuler à ce moment-là.

Les deux hommes ont importuné une jeune fille qui se trouvait au niveau supérieur de ce car à étage. Celle-ci s’est rebellée et l’altercation a dégénéré en violences. Tandis que la passagère recevait des coups, le chauffeur qui circulait sur l’autoroute a gardé son sang froid et avisé le centre de sécurité.

Des vitres brisées, le chauffeur frappé à coups de marteau

En furie, les agresseurs sont descendus au niveau inférieur alors que le car roulait toujours. L’un d’eux étant muni d’un marteau brise-vitre, il s’en est servi sur une fenêtre puis a endommagé le pare-brise et la billettique, relate La Provence.

L’assaillant a porté plusieurs coups de marteau brise-vitre au conducteur sur la tête et un bras, exigeant l’ouverture des portes pour s’enfuir. Des violences exercées devant des passagers effarés et figés.

Ils parviennent à prendre la fuite


Le chauffeur a été contraint d’ouvrir les portes du car, alors qu’il se trouvait à hauteur de la sortie de La Rose, à Marseille. Les policiers ne sont pas parvenus à arriver à temps pour les interpeller.


Le chauffeur a conduit les passagers à bon port avant d’être pris en charge par ses collègues et emmené à l’hôpital Nord. Si le choc psychologique a été important, ses blessures physiques se sont révélées superficielles, selon le quotidien régional. Une enquête est en cours, elle a été confiée aux policiers de la CRS autoroutière.

Droit de retrait

Dès lors que les chauffeurs ont appris la nouvelle de l’agression, ils ont fait valoir leur droit de retrait pour la plupart. Ce samedi encore, la totalité des liaisons de bus et de tramway ne sont pas assurées. Le réseau de métros est fortement perturbé selon la Régie des Transports Métropolitains (RTM).