Marseille : Un homme de 93 ans agressé, séquestré à son domicile et volé par un couple


Illustration Actu17 ©

Un couple a été mis en examen avant d’être placé en détention provisoire vendredi dernier. Cet homme et cette femme sont accusés d’avoir violemment agressé un homme de 93 ans pour le voler. La victime est décédée deux semaines plus tard à l’hôpital.

Un vieil homme âgé de 93 ans rentrait chez lui sur l’avenue de Mazargues à Marseille (8e) ce 17 avril vers 12h30, lorsqu’il a été abordé par une jeune femme. Cette dernière lui a d’abord proposé ses services en tant que femme de ménage. Puis face au refus du nonagénaire, elle lui a demandé si elle pouvait venir se rafraichir dans son appartement.

La jeune femme venait de tromper cet homme pour parvenir à ses fins. Une fois chez le vieil homme qui lui a servi à boire, elle a ouvert à son compagnon qui a surgi avec une arme blanche à la main. L’habitant a été violemment molesté et menacé. Le couple voulait à tout prix savoir où est-ce qu’il cachait son argent.

140 euros, une carte bancaire et un ordinateur

La victime a ensuite été ligotée à son lit puis étranglée, jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. Les agresseurs en ont profité pour fouiller le logement et se sont emparés de la somme de 140 euros en numéraire, d’une carte bancaire, ainsi que d’un ordinateur iMac selon une source policière. Ils ont ensuite pris la fuite, laissant la victime inconsciente, attachée à son lit.

Un voisin a peu après entendu les cris du vieil homme qui avait repris connaissance. Il a immédiatement alerté la police. Une enquête a été ouverte et confiée aux fonctionnaires de la brigade des vols à main armée de la sûreté départementale, qui ont agi dans le cadre d’une commission rogatoire.


L’ADN d’une jeune femme déjà connu de la police

De minutieuses constatations et des prélèvements ont été réalisés au domicile du nonagénaire pour tenter d’isoler l’ADN d’un des deux auteurs. Les techniciens de la police scientifique y sont parvenus : une jeune femme de 20 ans a été identifiée.

Quant à la victime qui a été hospitalisée dès sa prise en charge, elle a été en mesure de fournir une brève description de ses agresseurs, aux policiers.

Malheureusement, le vieil homme est décédé le samedi 2 mai à l’hôpital suite à une défaillance cardio-pulmonaire selon une source proche de l’enquête. Des examens doivent encore confirmer si son décès est consécutif à la violente agression qu’il a subie.

Interpellés à proximité de la gare Saint-Charles

Les policiers ont poursuivi leurs investigations et ont utilisé des moyens techniques pour retrouver la trace de la suspecte, notamment en mettant son téléphone sur écoute. Le second agresseur présumé a rapidement été identifié : il s’agissait du compagnon de cette dernière.

Ce couple de sans domicile fixe, bien connu des services de police, a été interpellé mercredi 27 mai à proximité de la gare Saint-Charles alors qu’il allait quitter la région. L’homme âgé de 28 ans était porteur d’un cutter. Les mis en cause ont été placés en garde à vue.

Face aux enquêteurs, l’agresseur a notamment reconnu qu’il avait menacé la victime avec une arme blanche et qu’il l’avait étranglée jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. Par ailleurs, durant leurs investigations, les policiers ont découvert que le couple était impliqué dans une autre affaire de vol et d’abus de faiblesse, commis sur des personnes très âgées. Une autre enquête se poursuit sur cette affaire.

Les deux auteurs présumés ont été mis en examen pour séquestration sans libération ayant servi à la commission d’un crime, et ont été placés en détention provisoire.