Marseille : Un vibrant hommage a été rendu à Marie-Bélen, poignardée à mort


Marie-Bélen Pisano a été mortellement poignardée ce dimanche 17 mars à Marseille. (photo Facebook)

Deux jours après l’agression mortelle de Marie-Bélen, âgée de 21 ans, un vibrant hommage lui a été rendu ce mardi sur les 18 sites universitaires d’Aix-Marseille.


L’émotion était forte sur le campus de la Fac de Lettres d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) où étudiait Marie-Bélen Pisano. Un vibrant hommage lui a été rendu. Sa mère et ses deux frères étaient présents, tout comme ses amis.

Marie-Bélen a été attaquée ce dimanche soir à Marseille, à la sortie du métro La Timone. Un homme qui voulait très probablement lui voler son téléphone lui a porté un coup de couteau au thorax. La jeune femme est décédée peu après à l’hôpital.

L’hommage a débuté par une minute de silence. Puis, les camarades de promotion de la victime ont pris la parole raconte France 3. C’est ensuite sa mère qui s’est exprimée, racontant que Marie-Bélen avait déjà été agressée à Montpellier devant des témoins qui n’avaient pas bougé.

« Elle était en train de se reconstruire mais je demande à ceux qui sont témoins des violences de réfléchir » a déclaré la sa mère durant son récit. « Devant la violence qu’on voit tous les jours, il faut réagir, changer nos comportements si on voit une agression. Il faut dire non », a-t-elle ajouté.

« Je me dis que ça aurait pu être moi. J’ai le même âge, le trajet qu’elle a effectué, je le fais »

« C’est tombé sur elle dans le métro, cela aurait pu être la personne d’à côté, ça peut arriver à n’importe qui, on n’est jamais à l’abri de rien (…) c’est de la violence gratuite » a expliqué Romain, un étudiant du campus.

« On se promène tous dans les rues de Marseille, à Aix, c’est vraiment effrayant », a ajouté Thalassa, une autre étudiante. « C’est totalement disproportionnée, se faire poignarder pour un téléphone, c’est mourir pour rien, c’est encore plus affreux ».

« Je me dis que ça aurait pu être moi. J’ai le même âge, le trajet qu’elle a effectué, je le fais », a déclaré pour sa part Juliette, également étudiante.

France 3 Provence-Alpes

Minute de silence sur le campus universitaire d’Aix-en-Provence, après la mort d’une étudiante poignardée… « Tristesse et dégoût », les réactions ▶…

351 vols sous la menace d’une arme blanche ont été signalés en 2018 à Marseille selon les informations de La Provence

Le tueur de Marie-Bélen n’a pour l’heure pas été interpellé.