Marseille : Une patrouille de police attaquée au cocktail Molotov par une quinzaine d’individus


Des policiers ont été la cible d'un cocktail Molotov, leur voiture a été noircie par les flammes.

Un équipage de police a été victime d’une violente attaque à Marseille ce samedi. Les policiers ont été pris pour cible par une quinzaine d’individus et visés par un cocktail Molotov qui s’est embrasé sur leur véhicule.

Les faits se sont produits en marge de la manifestation contre la loi « sécurité globale », à Marseille ce samedi. Il était 17h30. Une patrouille du Groupe de sécurité de proximité (GSP) était arrêtée à un feu rouge dans le flux de circulation, à l’angle du cours Pierre Puget et de la rue Breteuil (6e). Les policiers ont soudainement entendu une détonation qui venait du dessous de leur véhicule sérigraphié.

Il s’agissait en fait d’un pétard. Une quinzaine d’agresseurs au visage dissimulé ont alors surgi et leur ont jeté des projectiles. Les fonctionnaires ne pouvaient pas bouger étant donné les nombreux automobilistes arrêtés derrière et devant eux. Lors de cette attaque, l’un des auteurs a lancé un cocktail Molotov sur leur voiture, qui s’est embrasée sur le côté gauche.

L’un des policiers est parvenu à ouvrir sa vitre pour utiliser une grenade lacrymogène, ce qui a eu pour effet de faire reculer les agresseurs. Le conducteur a ensuite pu redémarrer et s’éloigner des assaillants. Aucune interpellation n’a pu avoir lieu.

Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessé du côté des policiers mais ces derniers sont choqués précise une source proche de l’enquête. Ils ont tous les quatre déposé plainte. Des constatations ont été réalisées sur le véhicule de police, qui a été noirci par le feu provoqué par cet engin incendiaire. Le pare-brise a également été fissuré et de nombreux impacts ont été constatés sur la voiture. Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Des cocktails Molotov à Nantes

A Nantes (Loire-Atlantique) ce samedi, des policiers ont également été visés par des jets de cocktails Molotov. Trois fonctionnaires de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) ont été blessés, l’un a été sérieusement brûlé au visage. Le feu a pris dans le dos de son collègue. Une violente attaque qui a laissé les victimes et leurs collègues sous le choc.

Au total en France, il y a eu 95 interpellations et 67 policiers et gendarmes blessés selon le ministère de l’Intérieur. 52 350 manifestants ont été recensés dans le pays a indiqué la place Beauvau.