Manifestations contre la loi sécurité globale : 95 interpellations et 67 policiers et gendarmes blessés


Les forces de l'ordre ont utilisé un canon à eau pour disperser les derniers manifestants sur la place de la République. (capture écran vidéo/Clément Lanot)

Près de 100 personnes ont été interpellées en France durant les manifestations contre la loi « sécurité globale ».


Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin indique ce dimanche matin que 67 membres des forces de l’ordre ont été blessés durant les manifestations contre la loi « sécurité globale » en France, « dont 48 à Paris ». 95 interpellations ont été réalisées au total. « Les casseurs cassent la République », avait tweeté le ministre samedi soir, apportant son « soutien » aux policiers et aux gendarmes.


La manifestation à Paris a dégénéré avant même le départ du cortège vers la place de la République. Les forces de l’ordre ont été prises à partie à de multiples reprises, notamment par des tirs de mortiers d’artifice et de pétards, ou de bombes artisanales. Des agences bancaires et des commerces ont été dégradés, des voitures brûlées.

Des violences se sont également produites à Nantes, Lyon et Dijon notamment.

52 350 manifestants ont été recensés en France a indiqué le ministère de l’Intérieur, dont 5000 à Paris. Aucun chiffre n’a été donné par les organisateurs.