Manifestation contre la loi sécurité globale à Paris : les forces de l’ordre prises pour cible


Les policiers ont été notamment visés par des bombes artisanales. (capture écran vidéo/Clément Lanot)

Près de 90 manifestations contre le projet de loi « sécurité globale » sont organisées en France ce samedi. A Paris, le cortège est parti de la porte des Lilas où des violences ont éclaté, pour se diriger vers la place de la République. Il y a des milliers de manifestants et les forces de l’ordre ont été prises pour cible à plusieurs reprises.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

19h48. 52 350 manifestants ont été recensés en France annonce le ministre de l’Intérieur, dont 5000 à Paris. Gérald Darmanin précise qu’il y a eu 64 interpellations au total, et 8 blessés parmi les forces de l’ordre. « Les casseurs cassent la République », affirme le ministre.

19h37. Les forces de l’ordre utilisent désormais un canon à eau pour disperser les personnes restantes sur la place de la République.

19h17. Des scooters incendiés sur la place de la République où la dispersion se poursuit.

18h55. Deux CRS ont été blessés par des jets de cocktails Molotov à Nantes annonce la préfecture.

18h48. Les violences se poursuivent sur la place de la République.

18h29. Des incidents sont en cours sur la place de la République alors que les forces de l’ordre tentent de disperser les derniers manifestants et casseurs.

18h27. Il y a eu 30 interpellations à ce stade annonce la préfecture de police. 19 de ces personnes ont été placées en garde à vue.

17h36. Des lasers sont utilisés contre les forces de l’ordre, pouvant créer des blessures au niveau des yeux.

17h13. Une photo de l’AFP montre le bouclier d’un policier en feu, après le jeu d’un cocktail Molotov.

17h08. Le cortège parisien n’est finalement pas parti ce samedi. De violents incidents ont éclaté avant le départ à 14 heures, porte des Lilas, entraînant l’intervention des forces de l’ordre qui ont été prises pour cible à de multiples reprises par la suite.

17h00. Plusieurs banques et une agence d’assurance ont été saccagées sur l’avenue Gambetta.

16h59. Un véhicule des sapeurs-pompiers a été dégradé.

16h58. Les images d’un journaliste indépendant montrant les policiers contraints de reculer face à des dizaines d’agresseurs.

16h55. 22 personnes ont été interpellées jusqu’ici à Paris annonce le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

16h10. Plusieurs véhicules ont été incendiés. Les sapeurs-pompiers sont en cours d’intervention. Les forces de l’ordre continuent à être visés par des jets de projectiles notamment.

15h49. Des black blocs sont présents dans la manifestation. Des Gilets jaunes y participent également. Les casseurs ont profité du matériel d’un chantier pour fabriquer une barricade et l’incendier.

15h30. La situation est tendue dans le cortège parisien. Les forces de l’ordre ont été visées par des tirs de mortiers d’artifice, de pétards ou de projectiles ainsi que des bombes artisanales. Certains commerces ont également été dégradés. Samedi dernier, 98 policiers et gendarmes ont été blessés en France au cours de ces manifestation.