Manifestation contre la loi sécurité globale : de violents incidents à Paris et des blessés


Des incidents ont éclaté à Paris. (capture écran vidéo/Clément Lanot)

De nouveaux rassemblements et « marches des libertés » se déroulent ce samedi 28 novembre un peu partout en France contre la proposition de loi « sécurité globale », notamment à Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, Reims, Rouen, Toulouse ou Brest.


La proposition de loi « Sécurité globale » a été adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale mardi 24 novembre. Le collectif « Stop loi sécurité globale », composé de syndicats de journalistes, d’ONG de défense des droits de l’homme et d’associations, a appelé à manifester ce samedi. La manifestation parisienne qui est partie de la place de la République peu après 14 heures doit rejoindre la place de la Bastille.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Téléchargez notre appli pour iPhone et Android pour recevoir nos alertes en direct.

19h54. La préfecture de police de Paris annonce un nouveau bilan de 46 personnes interpellées à ce stade.

19h49. 133 000 personnes ont manifesté en France ce samedi selon le ministère de l’Intérieur, dont 46 000 à Paris.


19h25. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin donne ce samedi soir un bilan d’au moins 37 blessés du côté des policiers et des gendarmes, au cours des manifestations en France. Au moins 23 sont à déplorer à Paris.

18h45. La violente agression des policiers (à 18h23 ci-dessous) a été filmée par un journaliste indépendant. L’un des fonctionnaires a été littéralement tabassé.

18h36. Neuf personnes ont été interpellées jusqu’ici indique la préfecture de police. Les forces de l’ordre utilisent maintenant un canon à eau pour disperser les manifestants et émeutiers restants.

18h23. Plusieurs policiers violemment agressés au moment d’un repli, alors qu’ils se sont isolés du reste de leurs collègues. L’un au moins est blessé.

18h22. 46 000 personnes ont manifesté à Paris selon le ministère de l’Intérieur.

18h14. « Suicidez-vous » hurlent des manifestants aux policiers. Ces derniers sont aussi visés par des jets de projectiles. La dispersion se poursuit sur et autour de la place de la Bastille.

17h54. La façade des locaux de la Banque de France incendiée.

17h44. Quelques heures avant le début de la manifestation, une femme s’en est prise à des journalistes, devant le député LFI Adrien Quatennens, les accusant de s’en prendre à la police. La scène filmée par une journaliste du Figaro, a été retweetée près de 2000 fois.

17h35. La situation reste très tendue aux abords de la place de la Bastille.

17h17. Plusieurs magasins ont été dégradés, ainsi que des agences bancaires.

17h05. La majorité du cortège se trouve désormais place de la Bastille. Des groupes continuent à s’en prendre aux forces de l’ordre qui procèdent à des charges et à utiliser des gaz lacrymogènes.

16h27. Une voiture de marque Mercedes dégradée et incendiée, tout comme celle stationnée à côté, près de la place de la Bastille.

16h17. Des CRS ont été visés par le jet d’un cocktail Molotov sur le boulevard Beaumarchais. On ne sait pas si un ou plusieurs policiers ont été blessés.

16h15. Les incidents se déroulent à un seul endroit de la manifestation. Le reste du cortège continue à progresser vers la place de la Bastille.

15h55. Les forces de l’ordre visées par des tirs de mortiers d’artifice. Ces dernières ont répliqué par des moyens lacrymogènes. Des dégradations sont aussi commises par des individus au visage dissimulé de type Black blocs.