Mazamet : Elle affirme être «en contact avec des terroristes» et que «des bombes vont exploser», une femme écrouée


Illustration. (Manuel Esteban/shutterstock)

Une jeune femme âgée de 18 ans a été placée en détention provisoire après avoir tenu des propos inquiétants aux policiers, à Mazamet (Tarn). Elle aurait notamment affirmé qu’elle était en contact avec des terroristes depuis des mois.


Tout a commencé par une intervention banale des policiers ce dimanche, pour un différend. Une femme de 43 ans a en effet fait appel aux forces de l’ordre car elle était importunée par deux personnes dans la rue du Moulin à Mazamet, vers 16 heures.

L’une de ces deux personnes s’en est prise verbalement aux policiers, alors qu’elle était à une quarantaine de mètres plus loin, à leur arrivée. Âgée de 18 ans, elle aurait déclaré aux fonctionnaires : « Je suis en contact avec quatre terroristes depuis plusieurs mois, j’ai perdu mon meilleur ami de 15 ans et je vais le venger ».

« Sur le Coran, je vous jure que des bombes vont exploser »

Des propos alarmants qui constituent un délit. Les policiers ont tenté de rattraper la jeune femme. Cette dernière aurait alors répété à plusieurs reprises : « Sur le Coran, je vous jure que des bombes vont exploser ». Elle est parvenue à prendre la fuite. Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine. Des recherches ont été entreprises par les policiers pour retrouver les deux fuyardes.

La jeune majeure a finalement été interpellée vers 22h30 à Mazamet, avant d’être placée en garde à vue. Durant ses auditions, la mise en cause est restée muette. Elle a également refusé de s’exprimer face à un expert psychiatre indique une source proche de l’enquête.


Déférée au tribunal judiciaire de Castres mardi, son jugement en comparution immédiate pour apologie du terrorisme a été reporté au 18 janvier prochain. La justice a réclamé une nouvelle expertise psychiatrique. En l’attente, la prévenue a été placée en détention provisoire.