Meaux : Il percute volontairement sa compagne à 2 reprises avec sa voiture et s’enfuit


Illustration. (shutterstock)

Un homme violent a roué de coups sa compagne, avant de monter dans sa voiture et de la percuter volontairement. En plus d’être en situation irrégulière sur le territoire national, il est désormais poursuivi pour des « violences volontaires aggravées ».

Un drame a sans doute été évité de justesse dimanche dernier, lors d’un énième épisode de violences au sein d’un couple à Meaux (Seine-et-Marne). Vers minuit, une dispute a éclaté durant un trajet en voiture, entre un homme âgé de 33 ans, et sa compagne de 25 ans.

Arrivés dans la rue Pierre-Brasseur, ils ont stationné leur véhicule près de l’entreprise BASF et en sont sortis. L’homme, qui aurait déjà commis des violences sur sa compagne depuis le début de leur relation quelques mois auparavant, s’est mis à la frapper à coups de poing et de pied, rapporte Le Parisien.

Il la percute deux fois et la projette à plusieurs mètres

Le compagnon violent est ensuite remonté seul dans sa voiture, a enclenché la marche arrière, et a percuté la jeune femme à allure réduite. Elle a chuté, avant de se relever. Pas calmé pour autant, il a ensuite passé la marche avant et foncé de nouveau sur elle. Cette fois, le choc au niveau des jambes de la victime a été violent, et elle a été projetée à trois mètres.

Des témoins ont alerté la police, tandis que l’agresseur prenait la fuite. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, ils ont pris en charge la jeune femme, domiciliée dans une commune voisine. Elle était sous le choc et souffrait de plusieurs hématomes. Après un examen par un médecin, elle s’est vu délivrer une Incapacité totale de travail (ITT) de moins de huit jours.


Le suspect activement recherché

Au lendemain de ces violences, la jeune femme a déposé plainte au commissariat de Meaux et une enquête a été diligentée. En fuite, son compagnon violent n’avait pas d’adresse connue et se trouvait en situation irrégulière sur le territoire national.

Les enquêteurs sont toutefois parvenus à le localiser grâce à un travail effectué sur sa téléphonie. Avisés par les policiers, les gendarmes l’ont interpellé alors qu’il avait trouvé refuge dans l’Eure.

Il a été placé en garde à vue à Meaux et a nié les faits devant les enquêteurs. Finalement confronté à des images vidéo filmées sur place, il est passé aux aveux du bout des lèvres, précise le quotidien francilien.

La victime placée sous curatelle renforcée

La victime s’est aussi plainte de deux autres faits de violences conjugales durant les deux derniers mois. Il est également poursuivi pour cela. Le trentenaire violent était déjà connu de la justice pour des faits similaires. Pour sa part, la jeune femme, placée sous curatelle renforcée, avait déjà été victime de violences conjugales par le passé.

Vendredi après-midi, le mis en cause a été déféré au parquet de Meaux pour « violences volontaires aggravées ». Il devait être placé en détention provisoire en attendant son procès prévu en juillet prochain.