Metz : Victime de violences conjugales, elle agresse les policiers venus à son secours


Illustration Actu17 ©

Un couple doit comparaître au tribunal correctionnel de Metz (Moselle), ce mardi, pour avoir agressé des policiers et blessé l’un d’entre eux. Ils étaient intervenus pour secourir la femme victime de violences de la part de son conjoint.

Un équipage de Police-secours du commissariat de Metz s’est rendu au domicile d’un couple, dans le quartier Bellecroix, ce dimanche en fin de matinée. Les policiers venaient de recevoir un signalement de violences conjugales, relate France Bleu.

À leur arrivée, l’homme, âgé de 25 ans a reconnu avoir eu un différend avec sa compagne. Cette dernière, âgée de 24 ans, a confié avoir reçu des coups et être victime de violences habituelles de la part de son conjoint.

Elle a toutefois déclaré qu’elle ne souhaitait pas déposer plainte. Mais vu les faits dénoncés, les policiers ont entrepris d’interpeller le jeune homme. Et la situation a dégénéré.

Un policier mordu par l’un des chiens du couple

L’homme a alors tenté de faire sortir les fonctionnaires de son appartement. Il a fait en sorte d’exciter les deux chiens présents au domicile et leur a enjoint d’attaquer les policiers. L’un des deux animaux, un American Staffordshire, a mordu un fonctionnaire au mollet.


Dans le même temps, la femme s’est mise à hurler, créant une grande confusion dans l’appartement. L’un des agents a été contraint de faire usage de son pistolet à impulsion électrique contre l’un des chiens pour le neutraliser. Les policiers sont parvenus à enfermer les animaux surexcités dans une pièce du logement.

Cinq policiers déposent plainte

Le conjoint violent a ensuite été interpellé, mais la femme s’est interposée à l’action des policiers. Elle a insulté et frappé une fonctionnaire à coups de pied, avant d’être maîtrisée à son tour. De statut de victime, elle est passée à celui d’auteur.

Le couple a été placé en garde à vue. Cinq policiers ont déposé plainte pour cette agression. Le fonctionnaire blessé par morsure s’est vu délivré un jour d’Incapacité totale de travail (ITT).

L’homme et la femme doivent faire l’objet d’une comparution immédiate au tribunal correctionnel de Metz, ce mardi, pour des « violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». L’homme est également poursuivi par le parquet de Metz pour les violences conjugales.