Meurthe-et-Moselle : 8 individus attaquent la prison de Nancy-Maxéville


Le Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville a été attaqué par huit individus ce vendredi soir. (photographies Syndicat National Pénitentiaire-FO)

Munis de masses notamment, les assaillants ont causé d’importants dégâts matériels.

L’attaque a été fulgurante. Sortis de nulle part, huit individus munis de masses notamment, ont pris d’assaut le Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, ce vendredi vers 21h15.

À l’aide de masses, ils ont étoilé les vitres pare-balles situées à l’entrée de l’établissement et ont fortement endommagé la porte d’accès réservée au personnel pénitentiaire. Munis d’aérosols de peinture, ils ont tagué des inscriptions telles que « ACAB Feu aux prison », comme le montrent des photographies publiées par le syndicat SNP-FO sur Facebook repérées par Actu Pénitentiaire. Un mur a reçu un jet d’huile noirâtre.

Apparentés aux Blackblocs

Peu avant, les assaillants avaient mis le feu à des pneus, obstruant ainsi les deux accès principaux de la prison. Cette opération visiblement coordonnée semble être signée des Blackblocs, relate L’Est Républicain. Les individus ont disparu aussi vite qu’ils étaient arrivés.

« C’est de pire en pire, le personnel de nuit est vraiment inquiet, il n’y a plus de limite à la violence » a déclaré un représentant du syndicat national pénitentiaire-Force ouvrière.


Un important dispositif policier a été déployé devant la prison pour sécuriser les lieux.