Meurthe-et-Moselle : Une fillette de 3 ans meurt écrasée par la voiture de son oncle lors d’une manœuvre


Illustration Actu17 ©

Une faute d’inattention a coûté la vie à une enfant de 3 ans, ce samedi à Piennes (Meurthe-et-Moselle).

Un homme venait de déposer sa nièce de 3 ans au domicile de ses parents situé rue Léo-Lagrange à Piennes, près de la frontière avec le Luxembourg, lorsqu’un drame s’est produit vers 16h15.

D’après ses premières déclarations, l’oncle âgé de 31 ans est remonté dans sa voiture, puis il a reculé sans voir l’enfant qui se trouvait derrière le véhicule, rapporte Le Républicain Lorrain. La fillette a été percutée puis elle aurait été écrasée mortellement lors de cette manœuvre.

Les pompiers et le SMUR ont été alertés et se sont rapidement rendus sur place. Malgré leurs efforts, ils n’ont pas pu réanimer l’enfant qui a succombé à ses blessures. Les gendarmes ont été avisés des faits et une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur ce drame. Les proches de la victime sont sous le choc.

La piste accidentelle privilégiée

Pour le parquet, qui privilégie la thèse de l’accident, le trentenaire ne présente pas de risque de fuite. Il n’a pas été placé en garde à vue, mais il a fait l’objet d’une audition libre. Il n’avait pas consommé d’alcool ou de produit stupéfiant, et la collision mortelle se serait déroulée à allure réduite, précise France Bleu.


La famille de la fillette est d’origine portugaise et maîtrise mal le français. Les proches doivent être auditionnés, tout comme une voisine témoin d’une partie de la scène. Le maire de la commune, Matthieu Calvo, leur a proposé une prise en charge psychologique à l’hôpital Maillot de Briey, mais ils ont refusé, pour le moment.

Une expertise est en cours sur le véhicule impliqué. Le corps de la victime a été transporté à l’institut médico-légal (IML) de Verdun, dans la Meuse, pour déterminer la cause de la mort avec certitude. Une cellule psychologique a été mise en place pour prendre en charge les secours intervenants volontaires, éprouvés par ce drame.

Ce fait tragique fait écho à un autre qui a eu lieu à Chelles (Seine-et-Marne) le 18 juillet dernier. Une mère de famille a écrasé accidentellement sa fillette de 11 mois en reculant dessus avec sa voiture.