Montauban : Attaqué par son frère avec une tronçonneuse, il le percute avec son fourgon


Illustration. (pixabay)

Une altercation entre deux frères horticulteurs a viré au drame. Menacé et agressé par son frère armé d’une tronçonneuse et d’une barre à mine, il tente de s’enfuir et le percute avec sa camionnette. L’assaillant a été grièvement blessé et hospitalisé.

Un homme de 57 ans, travaillant avec son frère comme horticulteur à Montauban (Tarn-et-Garonne), a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour des violences ayant entraîné une infirmité permanente, commises contre ce dernier. Les faits ont eu lieu jeudi soir, dans le quartier de Saint-Martial, rapporte La Dépêche.

Menacé avec une tronçonneuse et agressé à coups de barre de fer

Les raisons de cette altercation qui a terminé dans le sang ne sont pas connues pour l’heure. Il s’agirait d’un différend qui opposait les deux frères depuis longtemps. Alors qu’ils étaient au travail, le plus jeune des deux, muni d’une tronçonneuse en fonctionnement, aurait menacé puis frappé l’autre.

Furieux, il aurait découpé un claustra et une pancarte avant d’abandonner son outil pour s’emparer d’une barre à mine et poursuivre le quinquagénaire. Ce dernier est parvenu rejoindre son véhicule pour tenter de s’enfuir. Mais son frère a brisé le pare-brise du fourgon à coups de barre de fer.

L’assaillant percuté violemment

En effectuant une manœuvre pour se dégager, le quinquagénaire a percuté son frère, qui a été grièvement blessé. Il a ensuite alerté le SAMU, qui a pris en charge la victime avant qu’elle ne soit hospitalisée à Toulouse. Les gendarmes ont interpellé et placé en garde à vue le suspect.


L’avocate du quinquagénaire l’assure : « Il l’a percuté involontairement alors qu’il tentait d’échapper à la furie de son frère », rappelant que son client était inconnu de la justice jusqu’ici. Le frère hospitalisé n’a pas pu être entendu par les enquêteurs.

Il devrait être poursuivi, lui aussi, pour les violences commises contre le quinquagénaire qui s’est vu délivrer 6 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Les investigations se poursuivent pour faire la lumière sur ce drame.