Montpellier : 2 ans de prison ferme pour l’incendie d’une voiture de police lors de l’acte 43 des Gilets jaunes


Une voiture de la police municipale a été incendiée à Montpellier, lors de l’acte 43 des Gilets jaunes, ce samedi. (Capture vidéo Le Métropolitain)

Une voiture de la police municipale de Montpellier (Hérault) avait été incendiée durant l’acte 43 des Gilets jaunes, le 7 septembre dernier. La justice vient de condamner l’auteur de ce méfait.


Plusieurs vidéos montrant le véhicule en feu, stationné rue Saint-Guilhem, avaient été publiées sur les réseaux et étaient devenues virales.

L’incendiaire avait brisé l’une de ses vitres avant de jeter un fumigène dans l’habitacle.

30 mois de prison dont 6 avec sursis

Les flammes avaient attaqué la devanture d’un magasin voisin. Il s’agissait de l’une des plus vieilles façades de Montpellier, qui a été détruite, rapporte France 3.

Ce vendredi, le tribunal de grande instance de Montpellier a condamné le prévenu à trente mois de prison, dont six avec sursis pour cet acte. Il était poursuivi pour « destruction de biens par moyen dangereux ».

2 mois d’enquête

C’est au terme de deux mois d’investigations que les enquêteurs ont interpellé le suspect, en novembre dernier. Le Montpelliérain était déjà connu des services de police pour des cambriolages.

Âgé de 45 ans, il avait été mis en examen et placé en détention provisoire le 25 novembre dernier, à l’issue de sa garde à vue.

L’incendie volontaire a causé près de 40 000 euros de dégâts au total.