Montpellier : En furie, il défenestre un chien du 3ème étage et mord un policier


Illustration Actu17 ©

Une intervention de police-secours a dégénéré dans des proportions extraordinaires.

Samedi peu après 20 heures, un Montpelliérain a appelé le « 17 » pour annoncer qu’il venait de se faire mordre par un chien et a demandé de l’aide. Rapidement, un équipage de Police-Secours s’est rendu à l’adresse du requérant, allée de la Massane.

À peine étaient-ils arrivés devant l’appartement situé au troisième étage d’un immeuble, que les policiers ont entendu le requérant lancer au chien : « Vas-y attaque, attaque ! ».

Il frappe le chien et le défenestre

La porte de l’appartement était entrebâillée et les fonctionnaires ont vu le requérant frapper le chien avec un bâton. En une fraction de seconde, la situation est devenue dramatique. L’homme a saisi le Staff croisé Malinois et l’a jeté par la fenêtre du troisième étage.

Il s’enfuit par le balcon

Les policiers ont fait irruption dans le domicile pour interpeller le suspect. Ivre, celui-ci a pris la fuite par la façade du bâtiment et il est descendu à mains nues par les balcons de la résidence, relate Le Métropolitain.


Un fonctionnaire mordu par le suspect

Les policiers ont tenté de le récupérer depuis un appartement du 1er étage, sous le regard incrédule des habitants. Mais le suspect s’est rebellé avant d’être finalement maîtrisé. Dans la lutte, ce dernier a mordu un fonctionnaire à la cuisse.

Le policier a été conduit à l’hôpital pour y être soigné. Le suspect, pour sa part, a été placé en garde à vue différée vu son état d’ivresse. Âgé de 35 ans, il était déjà défavorablement connu de la justice, précise le quotidien local.

Le chien est blessé mais en vie

Un équipage de la Police Municipale de Montpellier, spécialisée dans la capture d’animaux, a pris en charge le chien. Dans sa chute vertigineuse, il est retombé sur ses pattes qui présenteraient des fractures. Ses jours ne sont toutefois pas en danger.

Le propriétaire du chien, qui vit dans le même appartement que le suspect, était absent du domicile. Les policiers de la Sûreté Départementale sont en charge des investigations.