Montpellier : Un coiffeur qui continuait de travailler rideau baissé a été verbalisé, tout comme 6 clients


Illustration. (Pixabay)

Un coiffeur de Montpellier (Hérault) a été trahi par un client qui été contrôlé peu après être sorti du salon et qui a dénoncé sa poursuite d’activité.

Ce samedi, un contrôle aléatoire du confinement dans une rue de Montpellier a permis aux policiers de mettre au jour les pratiques d’un coiffeur, peu respectueux des mesures en vigueur pour lutter contre la propagation du coronavirus.

En pleine période de crise sanitaire, un client qui venait de quitter le salon de coiffure a été contrôlé sur le chemin retour. Dans l’impossibilité de fournir une raison valable à sa sortie, il a avoué qu’il était allé se faire couper les cheveux, relate France Bleu.

Six clients dans le salon, rideau baissé

Aussitôt, les policiers se sont rendus à l’adresse indiquée, près de la gare Saint-Roch, et ont trouvé le rideau baissé. En y regardant de plus près, ils ont constaté que pas moins de six clients se trouvaient tout de même dans le salon en attente de se faire faire une coupe.

Un contrôle a été opéré et, malgré les attestations fournies par les clients pour « achats de première nécessité », ils ont chacun écopé de 135 euros d’amende pour le non-respect des mesures de confinement.


Le gérant s’expose à de lourdes sanctions

Le gérant du salon de coiffure a, lui aussi, été verbalisé, mais pour une ouverture de son commerce sans autorisation. En cas de récidive, son salon pourrait faire l’objet d’une fermeture administrative de trente jours à partir de la fin du confinement.

Les policiers ignorent si le salon de coiffure avait ouvert d’autres jours auparavant. Nul doute que son gérant devrait désormais respecter la loi.