Montpellier : Une adolescente agressée sexuellement, le suspect récidiviste était sous contrôle judiciaire


Illustration. (Manuel Esteban/shutterstock)

Un Afghan âgé de 32 ans a été interpellé ce mercredi par les policiers de Montpellier (Hérault). Il est accusé d’avoir agressé sexuellement une jeune fille de 12 ans. L’homme était sous contrôle judiciaire au moment des faits dans le cadre d’une condamnation pour… agression sexuelle.

L’insistance et la dextérité d’un père de famille a permis l’interpellation de l’agresseur présumé. Une enquête avait été ouverte en septembre dernier après le dépôt de plainte de cet homme qui dénonçait l’agression sexuelle de sa fille âgée de 12 ans, dans le tramway de Montpellier, raconte Métropolitain.

Le jour des faits, la collégienne a d’abord été abordée par son agresseur. Ce dernier s’est montré de plus en plus pressant et l’adolescente a décidé de changer de place à plusieurs reprises. L’inconnu ne s’est pas découragé et l’a suivie avant de lui toucher les fesses, ainsi que les parties intimes à travers son pantalon. Puis il est descendu à la station suivante.

Elle le recroise et le prend en photo

Après le dépôt de plainte, les policiers ont immédiatement ouvert une enquête. Quelques semaines plus tard alors que la jeune fille se trouve dans le tramway, elle reconnaît son agresseur et décide de le prendre en photo. Un cliché transmis au policier qui dispose désormais d’un élément important dans ce dossier.

Face à la menace de recroiser cet homme une nouvelle fois, le père de la victime a décidé de l’accompagner sur le trajet du collège, qui est en grande partie en tramway. C’est de cette façon qu’au début du mois de janvier, il a aperçu l’agresseur qui se trouvait encore dans le tramway. Le père a décidé de le suivre discrètement. L’homme était en fait sur le chemin du commissariat. Sous contrôle judiciaire, il se présentait aux policiers pour pointer.

Une surveillance étroite jusqu’à l’interpellation

Ce sont ensuite les forces de l’ordre qui ont pris le mis en cause de 32 ans en filature. Le but étant de localiser l’endroit où il vit et ce qu’il fait. Après une longue surveillance, les fonctionnaires se sont rendu compte que le trentenaire passait son temps dans le tramway, s’approchant d’enfants en majorité des filles. Le suspect de nationalité afghane a été interpellé mercredi à son domicile et placé en garde à vue.

Sans emploi, il avait été condamné à six ans de prison pour une agression sexuelle sur mineur et était sorti de prison il y a environ un an, sous contrôle judiciaire. Face aux enquêteurs, il a nié les faits qui lui sont reprochés expliquent nos confrères. Ces deux colocataires de la même nationalité, ont quant à eux expliqué aux enquêteurs que le suspect avait une forte attirance pour les enfants.

L’agresseur présumé a été déféré au parquet ce vendredi afin d’être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate.