Morbihan : Ivre, il refuse le contrôle d’alcoolémie et mord un gendarme jusqu’au sang


Illustration. (Shutterstock)

Le contrôle d’alcoolémie a totalement dégénéré. Un gendarme a été sérieusement blessé.

Ce jeudi vers 0h40, une patrouille de gendarmes a repéré un fourgon qui roulait à vive allure, à Theix-Noyalo dans le Morbihan. Les militaires sont partis à sa suite et l’ont intercepté.

Ivre au volant

Lorsque le chauffard a abaissé sa vitre, des effluves d’alcool qui sont sorties de l’habitacle n’ont pas permis au doute de subsister. L’éthylotest a confirmé l’alcoolémie élevée du conducteur.

Il mord un gendarme jusqu’au sang

L’homme a donc été conduit à la brigade de gendarmerie de Theix pour y subir une vérification à l’aide d’un éthylomètre. Mais lorsque les gendarmes et le chauffard sont arrivés sur le parking de la caserne, l’homme a refusé de sortir du véhicule de service. Les gendarmes ont donc entrepris de le sortir manu militari. Alors qu’il était calme et coopératif jusqu’alors, il soudainement mordu un militaire à l’avant-bras jusqu’au sang.

Des renforts sont intervenus pour le maîtriser et il a été placé en cellule de dégrisement, après un passage à l’hôpital. Le gendarme quant à lui s’est vu délivrer 2 jours d’incapacité totale de travail (ITT).


Laissé libre

À l’issue de sa garde à vue, le chauffard a été laissé libre. Son permis a été suspendu pour six mois, en l’attente de son jugement, relate Ouest-France.

L’homme est poursuivi pour « conduite en état d’ivresse », « refus de se soumettre à un dépistage du taux d’alcoolémie », « outrage et violence envers une personne dépositaire de l’autorité publique ». Il comparaîtra le 10 février prochain au tribunal correctionnel de Vannes.