Moselle : Un homme armé d’un couteau neutralisé par balle après avoir pénétré dans la gendarmerie de Dieuze


La gendarmerie de Dieuze. (capture écran Google)

Un homme armé d’un couteau a pénétré dans la gendarmerie de Dieuze (Moselle) ce lundi après-midi vers 15h30, il a été neutralisé par balle par un militaire qui a été blessé.

20h45. Le parquet de Metz a précisé ne pas exclure qu’il puisse s’agir d’un acte terroriste.

19h51. L’auteur de l’attaque s’est revendiqué de Daech juste avant de passer à l’acte a expliqué le procureur de la République de Metz dans une conférence de presse depuis la gendarmerie de Château-Salins. Il était engagé dans l’armée depuis début décembre 2019 a-t-il ajouté. Le magistrat a confirmé que le gendarme avait fait feu deux fois sur l’assaillant. Le militaire a été blessé au bras par l’agresseur.

Il aurait également téléphoné au centre d’appels de la gendarmerie en indiquant qu’il « allait commettre un carnage ».

« Il faut mettre en rapport les faits avec un appel reçu par le centre opérationnel de la gendarmerie peu avant dans lequel un individu a déclaré qu’il était militaire, qu’il allait y avoir un carnage à Dieuze et qu’il se revendiquait de l’État islamique », a expliqué le magistrat.


19h45. L’agresseur serait âgé de 19 ans et avait commencé son instruction militaire au CFIM (Centre de formation initiale des militaires du rang) de Dieuze il y a deux mois indique l’hebdomadaire Valeurs Actuelles.

17h05. Un gendarme a fait feu sur un individu armé d’un couteau qui venait de pénétrer dans la gendarmerie de Dieuze a indiqué le parquet. Il serait rentré dans les bâtiments de vie, où vivent les familles des militaires indique L’Est Républicain

L’agresseur a été touché et blessé a confirmé le procureur sans préciser l’état de santé du mis en cause.

Un gendarme a été blessé

La gendarmerie nationale a indiqué que l’agresseur avait blessé « un gendarme à la main qui a riposté d’abord avec sa bombe lacrymogène puis a fait usage de son arme à deux reprises », ajoutant que l’agresseur avait été « blessé à l’abdomen ».

Les motivations de cet homme sont inconnues à ce stade. Le mis en cause aurait revendiqué un acte terroriste précise le quotidien.

De nombreux véhicules de gendarmerie et de secours sont sur place. Une enquête a été immédiatement ouverte et confiée à la Section de recherche de la gendarmerie de Metz.