Mulhouse : Alerté, le SAMU n’intervient pas, la victime retrouvée morte 10 jours plus tard


Illustration Actu17 ©

C’est un voisin qui a retrouvé la sexagénaire morte dans son lit d’un arrêt cardiaque.

Une information judiciaire a été ouverte vendredi dernier pour « non-assistance à personne en danger par personne morale » contre le groupement hospitalier régional Mulhouse-Sud-Alsace, et « non-assistance à personne en danger »  contre X, visant le médecin régulateur du « 15 » qui avait géré l’appel d’urgence.

L’employeur de la victime appelle le SAMU

Les faits remontent au 3 juin dernier, lorsque la directrice d’une agence d’intérim a téléphoné à une intérimaire de 60 ans pour lui confier une mission. Celle-ci s’était plainte d’un inquiétant malaise.

Comprenant la situation d’urgence, la directrice d’agence avait immédiatement contacté le SAMU au « 15 », relate Le Progrès. Au médecin régulateur, elle avait expliqué que la sexagénaire se plaignait d’une douleur au bras et à la cage thoracique.

Le SAMU n’intervient pas

La directrice d’agence était ensuite restée au téléphone avec la victime jusqu’à ce que le SAMU prenne aussi contact téléphoniquement avec cette dernière.


Malheureusement, aucun véhicule de secours n’aurait été envoyé pour lui venir en aide. Découverte dix jours plus tard, la femme de 60 ans est décédée d’un arrêt cardiaque, selon l’autopsie pratiquée sur le corps.

Les services d’urgence au bord de la rupture

Ce drame intervient dans un contexte d’exercice très difficile dans les services d’urgence en France. Comme de nombreux autres, le service des urgences de l’hôpital de Mulhouse est en grève depuis plusieurs mois pour dénoncer les conditions de travail des intervenants. Ces services font face à de nombreux départs de médecins, épuisés.