Nantes : À contresens et à pleine vitesse, le chauffard ivre prend tous les risques pour échapper à la police


Illustration Actu17 ©

Ignorant le danger, un chauffard n’a pas hésité à circuler à contresens en slalomant entre les voitures à grande vitesse.


Un équipage d’une brigade cynophile a été sollicité pour intervenir sur un vol de carburant commis à Nantes (Loire-Atlantique), ce jeudi peu avant 4 heures du matin. Lorsqu’ils sont arrivés sur place, les policiers ont retrouvé le camion siphonné, mais aucun suspect aux alentours. Ils ont tout de même voulu procéder au contrôle du seul véhicule présent à proximité, rapporte Ouest-France.

Une course-poursuite se déclenche

À leur surprise, le conducteur a enclenché une vitesse et a pris la fuite à toute allure. Les policiers du secteur ont été alertés du refus d’obtempérer et une course-poursuite a débuté. Le fuyard n’a pas hésité à faire des pointes à 160 km/h sur la route de Paris pour leur échapper. Il a emprunté des voies à contresens et slalomé entre les voitures.

Le chauffard a grillé un feu rouge et a emprunté le périphérique au niveau de la porte de la Beaujoire, avant d’en perdre le contrôle. Il a percuté une glissière de sécurité sur une quarantaine de mètres puis a abandonné purement et simplement sa voiture – non signalée volée – pour continuer à pied.

Il se cache dans les fourrés

Le suspect a bien tenté de se dissimuler dans les fourrés à hauteur de porte de la Chapelle, mais en vain. Il a été interpellé. Âgé de 24 ans, le fuyard conduisait ivre, avec un permis à solde nul et sans assurance. Il présentait un taux de 1,34 g d’alcool dans le sang. Il a été placé en garde à vue différée, vu son alcoolémie.


Interrogé après avoir dégrisé, le suspect aurait confié aux policiers qu’il était sorti pour acheter des produits stupéfiants. Il est poursuivi pour « refus d’obtempérer », « mise en danger de la vie d’autrui », « conduite sous l’empire d’un état alcoolique », conduite malgré un permis à solde nul et sans assurance. Récidiviste, il devrait être jugé en comparution immédiate ce vendredi.