Nantes : Contrôlé à 195 km/h, il était pressé de rentrer pour ne pas faire sonner son bracelet électronique.

Illustration © Actu17

En plus de rouler à une vitesse excessive, le chauffard affichait un taux de 0,6 g/l d’alcool dans le sang.


Ce mardi, le Tribunal de Police de Nantes a condamné un conducteur, âgé de 34 ans et originaire de Fort-de-France, à 930 euros d’amende. La justice lui reprochait notamment d’avoir été contrôlé à 195 km/h au lieu de 100 km/h, sur une route de Bain-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine. Intercepté au volant de sa puissante Fiat 500 Abarth, le chauffard dépassait aussi la limite d’alcool autorisée pour la conduite, rapporte Le Parisien.

Habitué des délits routiers

Pour justifier son grand excès de vitesse, le mis en cause n’a sans doute pas opté pour le meilleur argument… Il a affirmé redouter d’être en retard chez lui, à cause de son bracelet électronique et des horaires de sorties autorisées à respecter.

L’homme avait déjà été condamné six autres fois pour des délits routiers, par le Tribunal de Fort-de-France.