Nantes : VIDÉO. Les pompiers tirent la sonnette d’alarme «Stop aux agressions»


Les pompiers nantais dénoncent les agressions qu’ils subissent (photo Syndicat Sud SDIS 44)

Un peu partout sur le territoire national, la colère des pompiers couve depuis plusieurs mois. Une quinzaine de soldats du feu de Nantes se sont rassemblés pour tirer la sonnette d’alarme.

Ce samedi vers midi, des sapeurs-pompiers nantais ont exprimé leur ras-le-bol. Ils étaient une quinzaine du centre de secours nantais Gouzé réunis devant le château des ducs de Bretagne pour transmettre leur message.

« Stop aux agressions »

Dans une courte vidéo d’une vingtaine de secondes, une quinzaine de sapeurs-pompiers du Service départemental d’incendie et de secours de Loire-Atlantique (SDIS 44) apparaissent bras croisés et casques visés sur la tête, visière fermée. À leur côté, une banderole noire géante supporte l’inscription : « Stop aux agressions ».

Chaque jour, une agression

L’initiative est relayée par le syndicat SUD SDIS 44, qui entend alerter une fois de plus sur les conditions de travail très compliquées des soldats du feu. « Depuis le 1er juillet, un sapeur-pompier se fait agresser chaque jour en Loire-Atlantique » dénonce le responsable du syndicat auprès de Ouest-France. Il évoque également un problème opérationnel qui pourrait porter préjudice aux victimes : « Désormais, on n’a plus en tête uniquement la victime mais on doit aussi prendre en compte l’environnement ».


Le syndicaliste décrit aussi l’évolution du problème dénoncé depuis plusieurs années par la profession, évoquant des « insultes » qui se sont désormais transformées en « menaces de mort » et « agressions physiques ». D’autres actions du même type sont prévues.