Nice : Le restaurant proposait de la paella, des pizzas mais aussi du cannabis à emporter


Illustration. (Pixabay)

Sous couvert de paella et de pizzas, le gérant d’un snack proposait des produits stupéfiants à emporter. La mise au jour de son trafic a été facilitée par les mesures de confinement actuelles.

Un restaurateur de Nice (Alpes-Maritimes) a été présenté à la justice, ce jeudi après-midi. Il est poursuivi pour avoir vendu de la drogue dans son établissement du quartier de La Madeleine, qui était resté ouvert pour la vente de pizzas et de paella à emporter, rapporte Le Figaro.

Le suspect, âgé de 37 ans, était surveillé par la brigade des stupéfiants après plusieurs signalements effectués par des clients de son snack. « Des va-et-vient suspects tôt en matinée pour des achats ou des commandes de nourriture à emporter, et plus visibles durant le confinement » ont fini de convaincre les enquêteurs qu’un trafic se tenait dans ce restaurant.

Du cannabis et 10 000 € en espèces

Son gérant a totalement nié les faits. Toutefois, une perquisition a été menée par les enquêteurs dans le commerce, et a conduit à la saisie de 300 g de résine de cannabis et 10 000 euros en espèces dans l’arrière-boutique.

Les policiers ont demandé une fermeture administrative de six mois de l’établissement. Outre ce trafic, le gérant ne respectait pas les règles du confinement en accueillant aussi des clients en salle. Le parquet a requis le placement en détention du mis en cause, déjà condamné pour trafic de stupéfiants, en attendant son procès.