Nice : Un policier encerclé et frappé alors qu’il tente d’interpeller un dealer présumé aux Moulins

Illustration. (photo Jose Hernandez Camera 51/shutterstock)

Deux policiers ont été blessés à Nice (Alpes-Maritimes) dimanche lors d’interventions successives dans le quartier des Moulins. L’un des fonctionnaires a été frappé par plusieurs hommes alors qu’il tentait d’interpeller un dealer présumé. Un second individu a mordu un policier lors de son arrestation, peu après.  Un troisième suspect a été arrêté.

Les policiers de la compagnie départementale d’intervention (CDI) de Nice étaient en patrouille dans le quartier des Moulins vers 14h30 dimanche lorsqu’ils ont repéré un homme qui se livrait vraisemblablement à du trafic de drogue.

En voyant les forces de l’ordre arriver, le suspect a pris la fuite en courant. Il a été rattrapé par l’un des fonctionnaires mais ce dernier s’est retrouvé encerclé par un groupe d’individus venus empêcher l’interpellation décrit une source policière. Le dealer présumé s’est rebellé et a frappé l’agent, qui a aussi reçu des coups de poing et de pied de la part d’un autre homme. Un troisième individu était avec un chien qu’il aurait tenté de lancer sur l’agent esseulé.

Les autres policiers sont alors arrivés et ont utilisé une grenade lacrymogène pour faire fuir le groupe d’agresseurs. Le policier roué de coups présentait des contusions mais n’a été que légèrement blessé. Il a déposé plainte.

Il mord un policier lors de son interpellation

Des renforts ont été demandés pour tenter de retrouver les auteurs de cette agression ainsi que le dealer présumé. Un peu plus tard, les forces de l’ordre ont repéré un auteur présumé des violences qui s’est rebellé lors de son interpellation, mordant à la main un policier qui a été blessé. Il a été placé en garde à vue.

Un troisième suspect, accusé d’avoir jeté des projectiles sur les fonctionnaires lors des différentes interventions, a été interpellé à son tour vers 20 heures. Là encore, des grenades lacrymogènes ont été nécessaires pour disperser des individus hostiles, venus empêcher les policiers d’agir selon cette même source. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de la ville.