Nice : Un policier soupçonné de renseigner des trafiquants de drogue placé en détention


Illustration. (©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Maxppp)

En garde à vue, le fonctionnaire de police a reconnu avoir renseigné des trafiquants de stupéfiants. Il a déclaré qu’il rencontrait des problèmes d’ordre financier.

Un policier niçois est accusé d’avoir « donné des renseignements à un réseau de trafiquants de stupéfiants », a indiqué le procureur de la République de Nice, Xavier Bonhomme, relate France 3.

Ce fonctionnaire, âgé de 38 ans, exerçait en tant que gardien de la paix au commissariat de L’Ariane, une zone sensible de Nice (Alpes-Maritimes). Il aurait empoché « plusieurs milliers d’euros », a précisé le magistrat, en échange de ces services rendus.

Le trentenaire a été mis en examen et placé en détention provisoire, ce vendredi soir, pour « corruption, blanchiment de trafic de stupéfiants, complicité de trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs », a indiqué le parquet.

Jusqu’à 1 500 € par mois

L’enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a démontré que le policier avait agi ainsi sur une période comprise entre 2018 et 2020.


Certains mois, il pouvait percevoir jusqu’à 1 500 euros de la part d’un réseau de trafiquants de drogue implanté dans le quartier des Liserons. Durant sa garde à vue, le policier déchu a expliqué qu’il rencontrait « des problèmes financiers », a ajouté le procureur.

Cette enquête pour corruption a été jointe, dans le cadre d’un réquisitoire supplétif, à un premier dossier de trafic de stupéfiants. Dans ce volet, l’un des dealers du quartier des Liserons a lui aussi été placé en détention provisoire.

Un autre a pris la fuite au Maroc, précise Nice Matin, et un mandat d’arrêt international a été délivré à son encontre. Il est soupçonné d’avoir versé 10 000 euros au policier via un intermédiaire.