Nièvre : Les époux retrouvés morts avaient convenu de mettre fin à leurs jours ensemble


Illustration © Actu17

L’enquête a déterminé que l’homme a tiré sur sa conjointe assise face à lui, « à bout touchant au milieu du front ». Puis il s’est placé au côté de son épouse et s’est suicidé en se tirant « une balle dans la tête avec la même arme », a indiqué la procureure de la République de Nevers

Ce mercredi, le parquet a annoncé que cette affaire datant du 9 mai dernier a été classée sans suite. Un couple de sexagénaires avait été retrouvé mort dans la véranda de son domicile situé à Châtillon-en-Bazois dans la Nièvre.

Un acte convenu entre eux

Au début de l’enquête, la piste d’un homicide suivi d’un suicide était privilégiée, relate 20 minutes. Mais les investigations ont mis en lumière que l’acte de se donner la mort avait été convenu entre les époux.

L’autopsie indique que la femme « n’avait aucune lésion de défense et est restée statique, sans réaction, ce qui permet de déduire qu’elle avait la volonté de mourir », a précisé la magistrate.

L’homme détenait son arme légalement en tant que tireur sportif. « Il n’y avait aucun antécédent judiciaire ou signalement évoquant des violences au sein de ce couple. Les investigations ont par ailleurs établi que madame était dépressive et avait des problèmes de santé depuis de nombreuses années », a ajouté la procureure de la République de Nevers.


Le dossier a été classé sans suite, pour « extinction de l’action publique ».