Nîmes : Ils se rendent à la Police Judiciaire après l’assassinat d’une figure du grand banditisme


Illustration © Actu17

Deux hommes se sont constitués prisonniers directement auprès de la Police Judiciaire de Nîmes.

Ce lundi matin, les enquêteurs de la Police Judiciaire nîmoise n’en ont pas cru leurs yeux, quand ils ont vu deux hommes se rendre après l’assassinat d’Hafid Kebdani, une figure du grand banditisme. Ils ont été placés en garde à vue.

L’homicide a eu lieu mercredi soir, sur la place du Griffe dans le quartier de Saint-Césaire à Nîmes (Gard). Le quinquagénaire avait été touché par plusieurs balles. Âgé de 50 ans, il avait été transporté au CHU de Nîmes, où il est décédé des suites de ses blessures.

Il était activement recherché

L’un des deux hommes, le tireur présumé, avait été identifié et la traque policière était intense. À tel point qu’il « se serait senti en danger en raison de son lourd casier judiciaire » a déclaré le procureur de la République de Nîmes. L’enquête ouverte pour « assassinat » se poursuit.