Nord : Il frappe son fils de 11 mois après avoir perdu à Fortnite.


Illustration. (Shutterstock)

Le mis en cause, en récidive légale, a été condamné à trois ans de prison avec maintien en détention.


Le tribunal correctionnel de Valenciennes n’a pas suivi les réquisitions du Parquet, qui avait requis le retrait de l’autorité parentale à l’intéressé. Ce père de 24 ans comparaissait devant la justice lundi dernier, pour des violences volontaires sur son fils de 11 mois.

Il perd une partie de Fortnite et gifle son enfant

Les faits remontent au mois de février. Ce jour-là, excédé de perdre sur Fortnite, il avait giflé son jeune enfant de 11 mois.

« Il était à côté de moi dans le lit. Quand j’ai perdu, j’ai lancé la manette et dans un mouvement d’humeur, je l’ai heurté » a-t-il affirmé face au magistrat. Questionné sur les raisons pour lesquelles il n’a pas emmené son fils chez un médecin, il a répondu : « Je suis allé chercher un gant de toilette froid et je lui ai mis de la crème. Je ne voulais pas que ma femme le sache ».

En récidive légale

Le mis en cause se trouvait en détention provisoire depuis les faits survenus en février. Il a écopé de trois de prison avec maintien en détention.

En septembre 2016, il avait été condamné à deux ans de prison, rapporte La voix du Nord. Son autorité parentale lui avait été retirée pour des faits similaires sur un autre de ses enfants, issu d’une précédente union.