Notre-Dame : Les parties hautes de la cathédrale pourraient s’effondrer en cas de tempête


Notre-Dame de Paris le 16 avril 2019. (photo Actu17 ©)

Selon un expert, Notre-Dame de Paris a nettement perdu de sa résistance aux vents violents depuis l’incendie qui a ravagé la cathédrale le 15 avril dernier.

« On a mesuré une diminution de 60% de la résistance au vent. La structure a changé. Une partie de cette structure n’existe plus, la toiture a disparu, ainsi qu’une partie de la voûte », a indiqué jeudi le professeur Paolo Vannucci, spécialiste de mécanique et bon connaisseur du bâtiment, cité par Le Figaro.

Cet ingénieur qui est professeur de mécanique à l’Université de Versailles précise que « l’effondrement d’une partie de la voûte a causé les dommages les plus importants » pour l’équilibre de l’édifice.

Des vents supportés jusqu’à 90 km/h seulement

Paolo Vannucci avait réalisé un rapport sur les risques d’incendie à Notre-Dame en 2016 dans le magazine spécialisé « Batiactu ». Il expliquait à cette époque que Notre-Dame était en capacité de résister à des vents violents jusqu’à « 222 km/heure ».

Mais selon l’expert, la vitesse des vents critiques que peut supporter la cathédrale aujourd’hui, n’est désormais que de « 90 km/h ».


L’effondrement d’une partie du clair-étage ne peut être exclu

Impossible d’exclure « qu’une violente tempête puisse en l’état actuel entraîner l’effondrement d’une partie du clair-étage », la rangée supérieure des murs de la nef ornée de vitraux. Une expertise qui reste à ce stade une hypothèse souligne l’ingénieur, alors que les données précises de l’état de la structure ne sont pour l’heure pas connues.

« Notre-Dame a réellement perdu de sa capacité de résistance. Les voûtes ont été exposées à des hautes températures, et les pierres et mortiers ont subi des dommages » et « la résistance en compression a été amoindrie » a poursuivi Paolo Vannucci. Le feu et l’eau ont eu des effets fragilisants et corrosifs.

Les ouvriers ont procédé au bâchage intérieur et extérieur de la cathédrale ce mardi.