Nouvelle nuit de violences urbaines à Barcelone, 182 personnes blessées


Des violences urbaines ont de nouveau éclaté la nuit dernière à Barcelone. (photo Remy Buisine ©)

Plus de 500 000 personnes ont participé à une manifestation pacifique à Barcelone (Espagne) ce vendredi, contre la condamnation d’indépendantistes catalans. L’ambiance a radicalement changé à la tombée de la nuit et des violences urbaines ont éclaté, faisant 182 blessés. 83 personnes ont également été arrêtées.

Ce vendredi était le cinquième jour de mobilisation à Barcelone. Une manifestation à laquelle 525 000 personnes ont participé selon la police municipale, s’est déroulée dans le calme.

Les manifestants ont de nouveau protesté contre les condamnations de neuf leaders indépendantistes catalans à des peines de 9 à 13 ans de prison. Ces derniers ont été condamnés suite à la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

Un climat de chaos

Des scènes de violences ont ensuite éclaté une fois la nuit tombée, comme les nuits précédentes. Des manifestants radicaux ont installé et incendié des barricades, défiant les policiers anti-émeutes qui ont utilisé des moyens lacrymogènes ainsi que des tirs de balles en caoutchouc à de nombreuses reprises. Ces violences urbaines qui se sont intensifiées la nuit dernière, se sont déroulées en plein cœur de la capitale catalane dans un climat de chaos.

Des incendies ont été déclenchés en haut des célèbres Ramblas, sur la place de Catalogne. Les forces de l’ordre caillassées ont plus tard fait usage d’un canon à eau et des dizaines de camions de police ont été déployés dans la ville pour faire face aux émeutiers.


(photo Remy Buisine ©)
(photo Remy Buisine ©)

182 blessés en Catalogne ce vendredi, 83 personnes arrêtées

Les Mossos d’Esquadra (la police de Catalogne, ndlr) ont invité les habitants et les touristes sur Twitter, peu après 20 heures, à ne pas se rendre dans le centre-ville suite à des « actes violents et d’incidents graves ». Des tweets, en espagnol mais également en anglais.

182 personnes ont été blessées au cours de ces émeutes en Catalogne ce vendredi indique El País. 83 personnes ont également été arrêtées lors des violences. Cette semaine le nombre de blessés dépasse les 600 au total. Depuis le début du mouvement, plus de 200 policiers ont été blessés.


Un appel à la grève générale

Les militants indépendantistes ont également lancé une grève générale en Catalogne, qui représente un cinquième du PIB espagnol. La basilique de la Sagrada Familia à Barcelone, a dû fermer, tout comme de nombreux commerces et la majeure partie des stands du marché de la Boqueria. Dans le même temps, 57 vols ont été annulés à l’aéroport de la capitale catalane.

De son côté, le constructeur automobile Seat a mis à l’arrêt son usine de Martorell, près de Barcelone, où plus de 6500 personnes travaillent. El Clásico, le derby espagnol opposant le FC Barcelone au Real Madrid qui devait se tenir le 26 octobre a été reporté par la fédération de football.

Les violences se déroulent à moins d’un mois des quatrièmes élections législatives en quatre ans en Espagne.