Offensive turque en Syrie : Près de 800 membres de l’EI ont fui un camp affirment les Kurdes


Illustration. (VOA / wikimedia)

Alors que l’offensive turque se poursuit dans le nord de la Syrie, à l’encontre des forces kurdes, plusieurs centaines de membres de l’État islamique (EI) se sont enfuis d’un camp ce dimanche.

Le scénario était craint par une partie de la communauté internationale dès le début de l’offensive de la Turquie. Les autorités kurdes ont annoncé ce dimanche que « 758 » proches de djihadistes s’étaient échappés, précisant que « le camp d’Aïn Issa était désormais sans gardes ».


Le camp d’Aïn Issa abrite 13 000 déplacés, dont ces 785 étrangers précise franceinfo. Il se situe dans la région de Raqqa, dans le nord de la Syrie. L’administration autonome kurde a précisé que les combats « se déroulent désormais à proximité du camp de Aïn Issa, où se trouvent des milliers » de membres des familles de djihadistes.

Cinq autres djihadistes se sont enfuis d’une prison vendredi

Les forces kurdes avaient déjà indiqué vendredi que cinq djihadistes de l’EI s’étaient enfuis d’une prison près de Qamichli, après des frappes turques. Parmi ces derniers se trouveraient le Français Adrien Guihal, selon plusieurs journalistes et observateurs. L’homme est suspecté notamment d’avoir revendiqué l’attentat de Nice, qui a fait 86 morts, 206 blessés le 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais.

Selon leurs chiffres, les kurdes détiennent 12 000 combattants de l’EI, dont 2500 à 3000 étrangers, auxquels s’ajoutent les familles de ses combattants se trouvant dans les camps de déplacés, dont 12 000 étrangers.